Citroën quittera le WRC ou le WTCC à l’horizon 2017

Linda Jackson, la directrice de la marque Citroën, a indiqué que la marque aux Chevrons se concentrera sur une seule discipline à partir de 2017, alors qu’elle est aujourd’hui impliquée sur deux fronts, en WRC et en WTCC.

Le groupe PSA, et plus particulièrement ses pôles compétition, sont en passe d’aborder un nouveau chapitre. Alors que la marque DS constitue aujourd’hui une véritable entité indépendante de Citroën, et que les départements motorsport de Peugeot et de Citroën seront amenés à fusionner d’ici un peu plus d’un an, le groupe français s’ouvre à la compétition électrique via un engagement en Formule E dès la saison 2015/2016 avec la marque DS en collaboration avec Virgin Racing.

Nous avons décidé que Citroën ne sera officiellement impliquée que dans une seule discipline en 2017.

Linda Jackson, directrice de la marque Citroën.

Actuellement impliquée en WRC et en WTCC, Citroën devra ainsi mettre un terme à l’un de ces deux programmes, comme l’a confié Linda Jackson, directrice de la marque Citroën depuis un an. "Pour 2016, nous avons deux programmes : le WRC et le WTCC", a expliqué la Britannique au magazine Autosport. "Je peux vous dire de manière certaine que nous sommes en train de revoir nos décisions pour 2017, rien n’est décidé pour l’instant".

"Mais nous avons décidé que Citroën ne sera officiellement impliquée que dans une seule discipline en 2017".

Présent en WRC depuis le début des années 2000, suite à l’arrêt de son programme officiel en rallye-raid, Citroën Racing a depuis maintenu une présence soutenue en championnat du monde des rallyes avec les modèles Xsara, C3 puis DS3, connaissant une véritable période dorée avec les neuf sacres mondiaux consécutifs de Sébastien Loeb, de 2004 à 2012. Ces deux dernières saisons, depuis le départ de Loeb en WTCC, l’équipe française n’a remporté que deux victoires, la dernière en date avec Kris Meeke en Argentine.

Suivant le souhait de Sébastien Loeb de passer à la course en circuit, et conscient du potentiel marketing du championnat WTCC, Citroën Racing s’est lancé en WTCC début 2014, profitant du passage à la nouvelle réglementation TC1. Depuis son arrivée, Citroën domine nettement la concurrence, avec ses trois pilotes Sébastien Loeb, Yvan Muller et José Maria Lopez, ce dernier ayant remporté le titre en 2014, battant le record de victoires sur une seule saison. L’engagement initial de Citroën en WTCC était de trois ans.

"En termes de segment de véhicule, il est important de savoir quel direction prendra la FIA pour le WRC en 2017", poursuit Jackson. "Deuxièmement, nous recherchons quelque chose comportant le même nombre de courses, 12 ou 13, dont la Chine. Nous voulons une présence en Chine, c’est notre marché prioritaire, et c’est bien évidemment important pour nous".

Des courses en Chine : une condition importante pour une présence en compétition

"Quelle que soit la discipline dans laquelle nous irons, nous devons être sûrs que nous pouvons travailler sur le même budget, ou moins. Oui, le sport est très important pour Citroën, mais nous devrons demeurer dans les budgets que nous connaissons déjà".

"Nous n’avons pas encore pris de décision mais, clairement, la Chine – et une course disputée là-bas –, est très importante pour nous car ce pays est le premier pour nous en termes de ventes", conclut Linda Jackson. "Nous avons encore beaucoup à faire pour y développer non seulement notre marché, mais également notre image, et y disposer d’une course est obligatoire pour un constructeur". 

Rappelons que, outre une manche du WTCC en Chine (à Shanghai), Citroën peut compter sur un pilote chinois, Ma Qing Hua, régulièrement aux avant-postes au volant de la quatrième C-Elysée officielle. À l'inverse, le WRC ne se produit pas en Chine.

Si l’on considère que Citroën aligne les victoires en WTCC, et beaucoup moins en WRC, et que le WTCC présente un calendrier plus intéressant avec la Chine, l’Argentine, la Thaïlande, la Russie, le Qatar, et peut-être le Mexique l’an prochain, on peut supposer que le mondial de tourisme tienne la corde du côté du Directoire de la marque française. Précisons que le programme WRC de Citroën est actuellement financé en grande partie par un partenariat avec un groupe d'investisseurs de Abu Dhabi.

De son côté, le département Peugeot Sport se consacre à son engagement sur le Dakar avec le prototype 2008 DKR, qui a connu des débuts difficiles lors de l'édition 2015.

 

 

 

 

A propos de cet article
Séries WTCC , WRC
Pilotes Kris Meeke
Équipes Citroën Racing , Citroën Total Abu Dhabi WRT
Type d'article Actualités
Tags citroen, wrc, wtcc