Des adieux remplis d'émotion pour Citroën

partages
commentaires
Des adieux remplis d'émotion pour Citroën
Par : Emmanuel Rolland
26 nov. 2016 à 17:45

Après trois ans de domination sans partage, l'équipe Citroën Racing a disputé ses deux dernières courses en WTCC vendredi à Losail, avant de se tourner vers un nouveau challenge en WRC.

Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Le poleman Jose Maria Lopez, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC avec Yves Matton, directeur de Citroen Racing
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Le poleman Jose Maria Lopez, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC avec Yves Matton, directeur de Citroen Racing
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Le départ
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC

L'émotion était palpable dans le clan Citroën. Après trois années de domination incontestée en WTCC, l'équipe française vient de disputer ses deux dernières courses dans la discipline sur le circuit de Losail au Qatar. Une dernière sortie qui fut finalement plutôt compliquée pour les "rouges", jamais véritablement en mesure de se battre pour la victoire.

Lors des qualifications, aucune des deux C-Elysée officielles n'était en effet en mesure de se hisser sur la première ligne de la grille, José Maria Lopez et Yvan Muller devant se contenter des 3e et 4e meilleures performances en Q3.

En course, Lopez voyait ses ambitions contrariées dès le premier tour avec un choc avec la Honda de Tiago Monteiro, qui laissait le pilote argentin terminer au 9e rang au volant d'une voiture diminuée alors que son équipier Yvan Muller terminait au pied du podium, au 4e rang.

Dans la course principale, José Maria Lopez parvenait à accrocher la troisième place et grimper sur le podium pour sa dernière course dans la discipline. Quant à Muller, il coupait la ligne d'arrivée de sa dernière course en WTCC en 6e position, après avoir cédé aux attaques de la Honda de Tiago Monteiro dans le tout dernier tour.

Une prestation en demi-teinte qui venait conclure trois saisons impressionnantes pour le clan Citroën, qui est demeuré la référence de la discipline depuis son arrivée depuis 2014.

"Il s’agissait donc de la dernière apparition de 'l’armée rouge' en FIA WTCC", commentait Yves Matton, le directeur de Citroën Racing, à l'issue de l'épreuve. "Je tiens à remercier chaque membre de l’équipe, pour leur implication, leur remise en question permanente et leur volonté de porter haut les couleurs de Citroën dans cette discipline que nous découvrions."

"Je retiendrai deux chiffres pour illustrer le savoir-faire de Citroën Racing : 89% des pole positions et 72% des victoires en trois saisons. Merci également à José María López et Yvan Muller. J’ai eu la chance de travailler avec ces grands Champions, qui sont aussi de grands Messieurs. Je ne peux m’empêcher de penser à Sébastien Loeb et Ma Qing Hua pour les associer à ces succès. Ils ont leur part dans ce qui restera pour moi comme une grande aventure humaine."

Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli tous ensemble

José Maria Lopez.

De son côté, José Maria Lopez en termine avec son extraordinaire parcours en WTCC. Quasiment inconnu du grand public il y a trois ans, le pilote argentin s'est vite imposé comme l'homme à battre dans la discipline, alignant trois titres mondiaux consécutifs face à des équipiers de renom : Yvan Muller, mais aussi Sébastien Loeb, qui a quitté l'aventure fin 2015.

"Ce n’était pas une dernière course facile pour nous !", expliquait le pilote argentin. "Une bonne partie du résultat s’est jouée pendant les qualifications. Nous avons le sentiment qu’un paramètre de la piste a changé pendant la longue interruption. Quoi qu’il en soit, nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli tous ensemble. Ce soir, je ne pense pas vraiment à moi mais à Yvan. Je le remercie pour ce qu’il m’a apporté, j’ai beaucoup appris à son contact et j’ai un respect immense pour lui. Il a décidé de se retirer du sport automobile en étant au top niveau et je lui souhaite le meilleur dans sa nouvelle vie."

Tout a une fin et je suis heureux de me retirer maintenant, entouré de ces adversaires.

Yvan Muller. 

Un hommage auquel Muller n'est pas resté insensible, lui qui a fait figure de pilier du championnat depuis la saison 2006, et qui demeure le pilote le plus titré de la discipline avec ses quatre couronnes mondiales.

"De nombreux sentiments se bousculent dans ma tête", admet le pilote alsacien. "Surtout après les mots de Pechito et la célébration de l’équipe. Je n’ai pas pris une décision facile et c’est un moment émouvant pour moi. Tout a une fin et je suis heureux de me retirer maintenant, entouré de ces adversaires. Nos bagarres ont parfois été rudes, mais il y a toujours eu du respect entre nous et c’est pour cela que j’aime ce sport."

"C’est la joie qui prédomine, j’ai beaucoup à faire avec mon équipe, le développement des jeunes pilotes que je suis et ma famille. Je ne manquerai pas d’occupations !"

Prochain article WTCC
Un final en apothéose pour Bennani et le Sébastien Loeb Racing

Previous article

Un final en apothéose pour Bennani et le Sébastien Loeb Racing

Next article

Championnat - Doublé Citroën, Bennani dans le top 5

Championnat - Doublé Citroën, Bennani dans le top 5

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Losail
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Yvan Muller , José María López
Équipes Citroën Racing
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions