Huff regrette "une punition extrêmement sévère"

En dehors des points à l'issue de la course 1 à Budapest en raison d'un mauvais choix de pneus, Rob Huff aurait pu décrocher la victoire dans la seconde manche sans l'incident qui l'a opposé à Yvan Muller.

Huff regrette "une punition extrêmement sévère"
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Départ de la course José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC lead
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS; Rob Huff, Honda Racing Team JAS; José María López, Citroën World Touring Car Team; Tom Coronel, Roal Motorsport
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC

Comme l'ensemble du clan Honda, le pilote britannique a vite été rassuré quant au niveau de performance des Civic, malgré un lest de 70 kg que les voitures japonaises devaient embarquer sur le Hungaroring. Bon troisième des qualifications, le pilote britannique était, comme ses équipiers et les pilotes Citroën, victime du mauvais choix de pneus de son écurie alors qu'il s'élançait en pneus mixtes (slicks et sculptés) au départ de la course 1, tandis qu'une pluie fine tombait sur le circuit. 

Les conditions se dégradant, à l'inverse des prévisions météo, les Honda sombraient rapidement dans le classement, Rob Huff échouant à la porte des points, en 11e position, juste devant son équipier Tiago Monteiro et les deux Citroën d'Yvan Muller et José Maria Lopez. 

En course 2, Huff prenait un bon départ et parvenait à se hisser en deuxième position derrière Lopez et devant Muller, avant que le Français ne prenne le meilleur sur le pilote britannique. Celui-ci reprenait son bien à la faveur d'une manœuvre polémique, la Honda touchant la Citroën et l'expédiant au large. Huff grimpait au 2e rang, mais se voyait puni d'un drive through pour finalement terminer sixième. 

"J'étais très satisfait du niveau de performance que nous avons montré ce week-end", explique Rob Huff. "Sur le mouillé ou sur le sec, nous étions dans le top 4 en termes de temps au tour, et cela même avec les 70 kg de compensation, ce qui prouve que les tests que nous avons menés avec du lest durant cet hiver a payé."

"Nous avons fait le pari de pneus mixtes dans la course d'ouverture, et cela n'a pas payé, même si j'étais encore le mieux classé des pilotes qui ne s'étaient pas élancés en configuration 100% pluie."

Je suis convaincu que nous aurions pu remporter la course 2 si je n'avais pas écopé d'un drive through.

Rob Huff.

"Je suis convaincu que nous aurions pu remporter la course 2 si je n'avais pas écopé d'un drive through, qui était à mon sens extrêmement sévère", commente le Champion du monde 2012. "J'étais plus rapide qu'Yvan et j'ai essayé de le passer au virage n°2. Il a zigzagué devant moi et a freiné très fort, et je n'ai pas pu éviter de le toucher et le pousser au large. D'après moi, c'était un fait de course. Sans cela, je suis certain que nous avions le rythme pour rattraper et dépasser Pechito Lopez pour la victoire. La huitième position ne reflète pas du tout la vitesse que nous avons montrée ce week-end." 

Au championnat, Rob Huff occupe désormais le quatrième rang derrière Mehdi Bennani, mais devant le même Yvan Muller, alors que les Honda devraient être délestées de plusieurs dizaines de kilos pour les prochaines courses, sur le nouveau circuit de Marrakech.

 

partages
commentaires
James Thompson de retour pour Marrakech

Article précédent

James Thompson de retour pour Marrakech

Article suivant

La chronique d'Yvan Muller - Dans le piège hongrois

La chronique d'Yvan Muller - Dans le piège hongrois
Charger les commentaires