Interview - Muller veut se concentrer sur les qualifications à Moscou

Interview - Muller veut se concentrer sur les qualifications à Moscou
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
 Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Le vainqueur Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Ma Qing Hua, Citroën World Touring Car Team C-Elysée

Avec 51 points de retard sur son équipier José Maria Lopez au championnat WTCC, Yvan Muller ne se met plus la pression, et aborde les prochaines échéances comme elles viennent. Sur le Moscow Raceway, le quadruple Champion du Monde sait que les dépassements seront compliqués, et que le résultat final des deux courses disputées en terres russes dépendra grandement des positions de départ vérouillées lors de la séance qualificative.

Après avoir remporté son deuxième succès de la saison lors de la course 2 du Nürburgring (après une première victoire à Marrakech), Yvan Muller s'est rapproché à un petit point de son équipier Sébastien Loeb pour le gain de la deuxième place. Loin toutefois derrière José Maria Lopez, qui compte déjà la bagatelle de 50 points après les quatre premiers rendez-vous de la saison. 

Avec un accrochage, puis une escapade hors piste lors de l'ouverture en Argentine, puis une pénalité sur la grille à Marrakech, le pilote français avait bien mal entamé son exercice 2015. Tentant de recoller au score, Muller a fait ce qu'il fallait avec deux victoires, dont une décrochée il y a quinze jours lors de la course 2 sur le Nürburgring. Changement de décor ce week-end sur le moderne Moscow Raceway.

"C'est évidemment très différent de ce que nous avons vu au Nürburgring", a expliqué Yvan Muller à Motorsport.com. "Moscou est un circuit assez similaire à Budapest, mais qui ne m'a pas forcément réussi par le passé".

Depuis mes ennuis en Argentine je n'ai rien lâché, mais j'ai tout de même manqué de réussite.

Yvan Muller.

"Je vais surtout me concentrer sur les qualifications", poursuit le Français. "Il sera important de partir devant, même s'il y a tout de même davantage de possibilités de dépassements qu'au Nürburgring, avec notamment une belle ligne droite".

"Depuis mes ennuis en Argentine, je n'ai rien lâché", conclut Yvan Muller, "mais j'ai tout de même manqué de réussite, notamment lors des qualifications sur le Nürburgring [Muller n'avait pas pu amélioré son temps dans les derniers instants de la séance car son équipier Ma Qing Hua était sorti de la route]. Maintenant, je prends les courses comme elles viennent. Et ce week-end, il faudra aussi compter avec le lest maximal que les Citroën embarqueront. Je n'ai pas les données exactes, mais ça peut coûter cher sur un tour".

partages
Honda en terrain favorable à Moscou

Article précédent

Honda en terrain favorable à Moscou

Article suivant

Trois nouveaux constructeurs travaillent sur le WTCC

Trois nouveaux constructeurs travaillent sur le WTCC