Interview - Valente veut se montrer

Auteur de son week-end le plus consistant de la saison, avec deux cinquièmes places sur le Slovakia Ring, Hugo Valente est bien décidé à poursuivre sur la même dynamique ce week-end, à l'occasion de son étape nationale, sur le circuit du Castellet. Le Francilien veut surtout prouver sa capacité à être régulier en course afin d'attirer l'attention d'un constructeur, comme il l'a expliqué à Motorsport.com.

Hugo Valente est l'un des jeunes pilotes les plus prometteurs du championnat WTCC. A 23 ans, le natif de Choisy-le-Roi s'est forgé une belle réputation dans le paddock. Outre sa pointe de vitesse, qui n'est plus à démontrer, le tricolore fait preuve d'une belle force de caractère, et d'une capacité de travail exemplaire. 

Pas plus de pression à domicile, mais l'envie de bien faire

Sur le Castellet, à l'occasion de la manche française du championnat, Hugo Valente aura à cœur de confirmer ces résultats.

"C'est plutôt sympa de courir une manche en France, on a envie de bien faire", explique-t-il à Motorsport.com. "Pas mal de monde viendra me voir à cette occasion, mais cela ne me met pas plus de pression. Au final, qu'ils me suivent sur place ou devant leur TV, cela ne change pas grand chose. Et puis ce sera également la course à domicile pour Loeb et Muller, qui seront forcément plus attendus que moi, et cela m'enlèvera de la pression. Ce sera la bonne occasion pour briller du coup. J'espère faire au moins aussi bien qu'en 2014, où j'avais décroché le 3e temps des qualifications". 

Deuxième sur la grille de départ en Hongrie (3e en course), Valente a réédité son exploit en qualifications sur le très technique circuit de la Nordschleife, où il ne fut cependant pas en réussite. Sur le Slovakia Ring, Valente a connu son week-end le plus consistant, avec deux solides cinquièmes places.

Pour qu'on constructeur me remarque, il faut avant tout finir les courses, et être régulier.

Hugo Valente.

"Ce n'était pas le meilleur week-end en termes de résultat pur, mais en termes de points récoltés, sûrement", poursuit Valente. "J'ai perdu beaucoup de points en Argentine, à Marrakech, au Nürburgring, où un podium me tendait les bras... la clé, c'est être constant. Plutôt que de me battre pour un podium lors de la course 1, puis finir 10e dans la course 2, il vaut mieux marquer des gros points lors des deux manches, dans l'optique du trophée des Indépendants (dans lequel il occupe le 4e rang derrière Michelisz, Chilton et Bennani)".

"Il faut aller vite et marquer des points, pour moi c'est une obligation", conclut le Français. "Pour qu'on constructeur me remarque, il faut avant tout finir les courses, et être régulier. Je ne suis pas parfait, je dois encore progresser, et je m'attache à le faire chaque week-end".

Avec l'arrivée de plusieurs constructeurs en WTCC à l'horizon 2016, annoncée le promoteur du WTCC François Ribeiro, Hugo Valente pourrait ainsi, fort logiquement, intégrer une équipe d'usine à très court terme.

A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Paul Ricard
Circuit Circuit Paul Ricard
Pilotes Hugo Valente
Type d'article Interview
Tags chevrolet, valente, wtcc