Jackie Stewart - "Une course effrayante"

Vainqueur à trois reprises du Grand Prix d'Allemagne sur "l'ancien" tracé du Nürburgring (en 1968, 1971 et 1973), Sir Jackie Stewart sait de quoi il parle lorsque l'on évoque la mythique Nordschleife. A 75 ans, le champion écossais se souvient de ses expériences dans l'Eifel, et d'une course qu'il juge fascinante, mais surtout dangereuse, alors que les protagonistes du WTCC s'apprêtent à s'affronter sur ce terrain particulier pour la première fois depuis la création du championnat.

Le triple champion du monde britannique a connu le succès dans le redoutable circuit de l'Eifel : en 1969 sur une Matra-Ford, et en 1971 et 1973 sur Tyrrell. Il en garde un souvenir fort, mais pas forcément agréable.

Si quelque affirme qu'il aime le Nürburgring, c'est qu'il n'y est pas assez rapide.

Jackie Stewart.

"Quand j'en parle maintenant, je dirais que ce n'était pas si merveilleux que ça", admet le champion écossais. "A chaque fois que je quittais mon domicile (pour courir sur la Nordschleife) je me demandais si je serais de retour. C'était vraiment une course effrayante, je ne pense pas qu'il y ait eu un seul pilote qui soit allé là-bas en se disant que c'était un jeu d'enfant". 

"La vitesse que vous pouvez atteindre sur certaines portions, vous ne croyez pas que ce soit possible la première fois que vous les abordez", poursuit Stewart. "Vous ne pensez pas non plus qu'il soit possible d'apprendre tous les virages. Mais, même avec ma dyslexie, je peux dire que je connais tous les endroits, et le moindre rapport de vitesse à passer à chaque endroit".

"Si quelque affirme qu'il aime le Nürburgring, c'est qu'il n'y est pas assez rapide..."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Nürburgring
Circuit Nürburgring
Type d'article Preview