La révélation Guerrieri vise d'autres apparitions en WTCC

partages
commentaires
La révélation Guerrieri vise d'autres apparitions en WTCC
Par : Emmanuel Rolland
10 août 2016 à 17:15

Après une première apparition en WTCC plus que remarquée sur le circuit de Termas de Rio Hondo, le pilote argentin s'est dit enthousiasmé par son expérience, et espère avoir l'opportunité de retrouver la série dans le futur.

Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC, Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze
Esteban Guerrieri, Campos Racing Chevrolet Cruze

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Esteban Guerrieri a réussi ses débuts en WTCC. Le natif de Buenos Aires, actuel animateur du championnat Super TC2000 argentin, a effectué une pige sur ses terres au volant d'une Chevrolet Cruze RML du Campos Racing.

Si les Chevrolet – seules voitures sans surpoids avec les Volvo -, se sont mises en valeur ce weekend, Esteban Guerrieri a su mettre à profit sa connaissance des lieux, mais également sa pointe de vitesse reconnue, pour dominer largement les autres pilotes "Chevy", mais aussi et surtout l'ensemble des concurrents du WTCC lors des essais libres et des qualifications.

Meilleur temps des EL1, puis des EL2, le Sud-Américain a poursuivi sur sa lancée en se portant aux avant-postes lors des qualifications, se hissant jusqu'en Q3 pour y signer le meilleur temps, mais il était sanctionné pour n'avoir pas respecter le feu rouge à la sortie du pitlane avant son dernier tour lancé, et voyait son chrono annulé : il décrochait finalement la 5e place sur la grille pour la course principale, la 6e pour la course d'ouverture.

Lors de la première manche, Guerrieri était victime d'un contact avec une Honda dans les premiers tours, un choc qui affectait les performances de sa voiture et le contraignait finalement à l'abandon. En course principale, le pilote Campos restait scotché sur la grille, avant d'entamer une belle remontée jusqu'à la 6e position.

Je suis ravi de tout ce qui a pu m’arriver ce week-end, cela dépasse tout ce à quoi je m’attendais", se réjouissait Guerrieri à l'issue du weekend. "Les courses ne se sont pas très bien passées car nous avons eu un problème avec l’embrayage dans la première course et j’ai pris un mauvais départ. Ensuite nous nous sommes touchés avec une Civic et ça a cassé l’avant-droit de la voiture donc je me suis arrêté.

C’est le meilleur championnat des voitures de tourisme dans le monde et si jamais il y en a la possibilité, j’adorerais y participer de nouveau.

Esteban Guerrieri.

 

"Je n’avais pas d’embrayage dans la Course Principale, ce qui est handicapant", poursuit l'Argentin. "J’ai pris un rythme qui n’était pas idéal car j’ai commencé à avoir des problèmes de freins. Ce n’est pas la meilleure des places mais c’est quand même bien d’être là après les efforts que l’équipe a fournis.

Après cette sortie remarquée, Esteban Guerrieri rêverait de retrouver les pelotons du WTCC à l'avenir, et vise un programme complet dans un futur proche. Maintenant que le week-end est terminé, je peux vous dire que j’adore le WTCC", s'enthousiasme-t-il. "J’étais concentré pour faire de mon mieux pour ces courses. C’est une très belle compétition, c’est un championnat du monde et j’ai pu me tester ce week-end contre des pilotes de haut niveau et de bonnes équipes. C’est le meilleur championnat des voitures de tourisme dans le monde et si jamais il y en a la possibilité, j’adorerais y participer de nouveau.”

Le pilote argentin, qui a effectué ses classes en monoplaces en Europe dans les années 2000 (Formule Renault, Formule 3 Euroseries, F3 britannique, Superleague, F3000, Auto GP ou encore Formule Renault 3.5 !) avant deux années en Indy Lights (2011 et 2012) parviendra-t-il à trouver un volant en WTCC pour 2017 ?

Prochain article WTCC
Vers une annulation de la manche thaïlandaise du WTCC ?

Previous article

Vers une annulation de la manche thaïlandaise du WTCC ?

Next article

Après sa déroute en Argentine, le clan Lada cherche à comprendre

Après sa déroute en Argentine, le clan Lada cherche à comprendre
Load comments

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Termas de Rio Hondo
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Esteban Guerrieri
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de course