Lada dans l'urgence après les crashs de Vila Real

Même si l’équipe Lada peut se réjouir d’avoir marqué de nouveaux points à Vila Real le week-end dernier, la structure dirigée par Viktor Shapovalov doit composer avec deux Vesta sérieusement endommagées dans la course 2 : des incidents qui mettent l’équipe russe dans une situation difficile, alors que l’ensemble des voitures du WTCC doivent être bientôt embarquées pour le Japon.

Après avoir brillé en Russie puis en Slovaquie, les Lada sont rentrées dans le rang depuis Le Castellet, en raison notamment du lest que les Vesta sont contraintes d’embarquer depuis deux courses. A Vila Real, les pilotes Lada n’ont pas pu se battre aux avant-postes. Ce fut surtout le cas pour Rob Huff, contraint de s’élancer du 13e rang sur la grille, alors que ses équipiers Nick Catsburg et Jaap Van Lagen signaient respectivement les 7e et 8e rangs des qualifications (ce qui leur donnait l’opportunité de s’élancer des 3e et 4e rangs pour la course 2 en raison de la règle de la grille inversée).

Dans la première manche, les trois hommes connaissaient une course sage, rejoignant l’arrivée aux 8e, 9e et 10e positions, Van Lagen précédant Catsburg et Huff. La course 2 allait en revanche s’avérer chaotique pour les Jaunes. Pris dans la bousculade du départ, accroché par la Honda de Tiago Monteiro, Van Lagen terminait dans le rail après quelques dizaines de mètres seulement. Rescapé de l’incident, Nick Catsburg poursuivait sa route mais heurtait à son tour violemment le rail à deux tours du but, entraînant l’arrêt anticipé de la course par drapeau rouge.

“Dans la première course, j’ai pris un départ moyen mais j’ai pu maintenir mon rang sur la durée de la course pour finir au 8e rang", explique Jaap Van Lagen. "J’ai pu en outre creuser un bon écart sur mes équipiers derrière moi et garder la voiture en bon état pour viser le podium dans la course 2. Malheureusement, l’accident avec Tiago a ruiné cette opportunité, mais c’est un circuit en ville très étroit et ce sont des choses qui arrivent. J’ai serré la main à Tiago après-coup, c’est dommage pour nous deux d’avoir abandonné".

Nous devons voir ce qui doit être fait rapidement car les voitures doivent partir pour le Japon dans une semaine.

Viktor Shapovalov, directeur de l'équipe Lada WTCC.

Plus tranquille, Rob Huff ramenait sa Lada Vesta au 9e rang, le Britannique ayant dû s’élancer par deux fois du 13e rang, rappelons-le. "J’ai eu un week-end assez tranquille par rapport à ce que j’ai l’habitude de connaître", commente le pilote anglais. "Mais sur une piste où les dépassements relèvent de l’impossible, j’ai remonté plusieurs positions lors des deux courses et j’ai ramené la voiture sans une égratignure ; nous devons donc être heureux après nos qualifications difficiles".

Reste que l’équipe Lada voit ses prochaines semaines chamboulées, et son programme de test perturbé avec ces deux voitures détruites. Nick Catsburg risquerait même de ne pas disposer à temps de sa monture pour la prochaine course, en septembre à Motegi, au Japon, l’ensemble des voitures WTCC devant être chargées en août pour un long convoyage par voie maritime.

"Nous devons voir ce qui doit être fait rapidement car les voitures doivent partir pour le Japon dans une semaine, et nous avions prévu une série de tests et des développements qui doivent être aujourd’hui remis en question", regrette Viktor Shapovalov, le directeur de l’équipe Lada WTCC.

Voilà qui compromettrait également les éventuels débuts de Nicolas Lapierre chez Lada en WTCC dès le Japon, si un accord est trouvé entre le pilote français et l’équipe russe après le test de ce dernier au Castellet il y a quinze jours.

 

 

 

 

A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Vila Real
Circuit Circuito Internacional de Vila Real
Pilotes Rob Huff , Jaap van Lagen , Nick Catsburg
Type d'article Actualités
Tags catsburg, huff, lada, van lagen, wtcc