Les circuits populaires en Afrique - Kyalami et East London (2/2)

Encore ignoré par la plupart des grands championnats, l'Afrique possède pourtant des circuits célèbres. À l'occasion de la Course WTCC de Marrakech, Motorsport.com vous propose un tour d'horizon des circuits africains les plus populaires.

Les circuits populaires en Afrique - Kyalami et East London (2/2)
Adam Carroll, pilote de A1 Equipe d'Irlande
Clivio Piccione, pilote A1 Team Monaco en tête au début de la course
Zahir Ali, coureur de l'équipe A1 d'Indonésie
Alan van der Merwe pilote la Minardi F1x2
Graham Hill, Team Lotus
Adrian Zaugg, pilote de A1 Equipe de l'Afrique du Sud
Jody Scheckter, 1979 F1 Champion du Monde pilote la 1979 Ferrari 312 T4
Alan van der Merwe, pilote de A1 Equipe d'Afrique du Sud

Kyalami

S'il y a un circuit qui pourrait être considéré comme incontournable par les passionnés de Formule 1 en Afrique, c'est bien Kyalami. Terre d'accueil de 21 Grands Prix automobiles d'Afrique du Sud jusqu'en 1993, le circuit situé au nord de Johannesburg a également accueilli quatre Grands Prix motocyclistes et une célèbre course d'endurance pour voitures de sport : les 9 Heures de Kyalami.

Initialement construit sur une colline, le tracé a finalement été déplacé en contrebas en conservant certaines portions composées de virages rapides et de grandes courbes.

Après avoir accueilli le Grand Prix des Nations de Kyalami en A1GP ainsi que quelques manches du Championnat du monde de Superbike, le circuit de Midrand a été vendu par le gouvernement de la province du Gauteng en 2014 au propriétaire de Porsche South Africa, le principal importateur de la marque de Stuttgart en Afrique du Sud.

Le rachat de l'un des principaux monuments du sport automobile sud-africain s'accompagne de travaux de modernisations avec, entre autre, un nouveau dessin de la première portion du circuit.

East London

Bien avant Kyalami, le Circuit Prince George a été le premier à écrire la page sud-africaine de l'histoire de la catégorie reine, en 1960. East London est le théâtre du tout premier Grand Prix automobile d'Afrique du Sud en 1934, disputé sur un circuit routier de vingt kilomètres devant plus de 65 000 spectateurs.

La même piste est réutilisée deux ans plus tard mais les voitures roulent désormais sur un tracé raccourci pour éviter le Township (bidonville) de West Bank. De célèbres pilotes d'avant-guerre y participent comme Bernd Rosemeyer ou Luigi Villoresi, vainqueur en 1939.

Après avoir été abandonné pendant la guerre, occupé par un aéroport, et remplacé au calendrier par un tracé urbain proche du centre-ville, le circuit est finalement remis en service en 1959. Il accueille les Grands Prix du Championnat du monde de Formule 1 jusqu'au milieu des années 1960.

Dans les années 1990, le tracé est régulièrement utilisé par les importateurs de la marque Mercedes-Benz en Afrique du Sud, dont l'usine est installée à proximité.

En 2014, le Border Motorsport Club, gérant du circuit, entreprend des travaux de réhabilitation du circuit avec la construction d'un complexe comprenant une piste re-surfacée ainsi que des nouveaux stands, et même un musée consacré à l'histoire du circuit.

S'il existe également d'autres circuits dans les pays limitrophes que sont la Namibie et le Zimbabwe, l'Afrique du Sud est, avec le Maroc, l'un des fers de lance du sport automobile africain.

partages
commentaires
Filippi veut gonfler son score à Marrakech
Article précédent

Filippi veut gonfler son score à Marrakech

Article suivant

EL0 - Rob Huff et Honda inaugurent le nouveau tracé

EL0 - Rob Huff et Honda inaugurent le nouveau tracé