Les tours joker font leur arrivée en WTCC en 2017

partages
commentaires
Les tours joker font leur arrivée en WTCC en 2017
Par : Emmanuel Rolland
4 déc. 2016 à 19:00

Le WTCC introduira les tours joker à partir de 2017 à partir de Vila Real et Macao. Une initiative saluée par José María Lopez et Yvan Muller.

Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Nicky Catsburg, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta and Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, Kevin Eriksson, Olsbergs MSE

Après avoir introduit le MAC3 en 2016 – un exercice de qualification avec trois voitures d'une même équipe en piste pour deux tours lancés, à l'image du contre-la-montre par équipes en cyclisme –, le WTCC s'apprête ainsi à lancer une autre nouveauté notable pour pimenter ses épreuves en 2017 : les tours joker, utilisés en rallycross, qui consistent à contraindre les concurrents à utiliser au moins une fois un tronçon différent de celui du circuit principal avant de revenir en piste.

Pour l'heure, les tours jokers ne seront utilisés que sur les circuits urbains de Vila Real, au Portugal, et de Macao, sous réserve de l'approbation des délégués de la FIA qui inspecteront les parcours annexes devant ainsi être utilisés.

Si cette initiative fait grincer des dents du côté des puristes, d'autres se réjouissent de cette nouveauté. S'ils ne feront plus partie du WTCC l'an prochain, les pilotes Citroën Yvan Muller et José María Lopez se félicitent de cette introduction.

"Pourquoi pas !", commente Yvan Muller. "Cette année, les organisateurs avaient lancé le MAC3, que les gens ont d'abord critiqué. Mais ce n'est pas si mal, cela apporte quelque chose de nouveau. Et quand c'est nouveau et que cela montre des choses sous un angle différent, c'est toujours une bonne chose. Lorsque François Ribeiro [le promoteur du WTCC] avait commencé à parler du tour joker il y a déjà deux ou trois ans, les gens se sont dit que c'était fou. Moi je dis pourquoi pas, et peut-être que dans trois ans ce sera quelque chose de normal. On doit essayer de nouvelles choses pour apporter des choses positives et attractives pour le sport automobile, ça peut être une bonne idée".

On doit essayer de nouvelles choses pour apporter des choses positives et attractives pour le sport automobile.

Yvan Muller

"Je suis plus pour des courses conventionnelles, mais en supertourisme vous devez trouver de nouvelles choses", admet de son côté José Maria Lopez. "Nous savons que les fans en veulent plus, ils veulent plus de bagarres, plus de courses intéressantes. On doit essayer des choses pour voir si les fans ou les constructeurs apprécient. Si cela fonctionne et que cela plaît au public, c'est bien. Je sais que cela fonctionne bien en rallycross, et que le championnat argentin de TC2000 l'avait déjà testé et que cela avait plutôt plu. Ce que nous voulons, c'est que le supertourisme se développe, et que les fans viennent sur les courses".

Prochain article WTCC
Photos - Le film de la saison 2016 du WTCC

Previous article

Photos - Le film de la saison 2016 du WTCC

Next article

Le WTCC va introduire une deuxième catégorie en 2017

Le WTCC va introduire une deuxième catégorie en 2017

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Vila Real
Lieu Circuito Internacional de Vila Real
Pilotes Yvan Muller , José María López
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités