Mehdi Benanni - "Je suis tellement heureux"

Le pilote marocain, pensionnaire du Sébastien Loeb Racing, s'est assuré le titre des pilotes indépendants à l'issue des deux courses de Shanghai, et avant même la finale au Qatar.

Mehdi Benanni - "Je suis tellement heureux"
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Podium : Le vainqueur Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC

Avant Shanghai, Mehdi Bennani était en lutte pour le WTCC Trophy avec Tom Chilton, son équipier du Sébastien Loeb Racing, bien revenu sur ses talons au classement après avoir pris ses marques au volant de la Citroën en début de saison.

Bennani prenait l'avantage en qualifications en se hissant en Q3, avant de signer le quatrième meilleur temps, alors que Chilton se contentait du 8e rang. Un résultat qui permettait tout de même au Britannique de s'élancer de la troisième place sur la grille pour la course d'ouverture en raison de la grille inversée.

Mais, à la lutte pour la deuxième place derrière la Lada de Gabriele Tarquini, Chilton accrochait le pilote italien et devait renoncer, alors que Mehdi Bennani terminait en dehors de la zone des points, au 11e rang.

Dans la course principale, Mehdi Bennani assurait l'essentiel avec une belle troisième place, alors que Chilton ne pouvait faire mieux que 9e. Une victoire de catégorie pour Bennani, mais surtout un titre des indépendants d'ores et déjà assuré, avant la dernière manche de la saison au Qatar.

"On a beau me dire que je suis Champion WTCC Trophy 2016, je n’arrive toujours pas à y croire", se réjouissait Bennani à l'issue de l'épreuve. "Je suis tellement heureux… Ce titre intervient en plus sur ce circuit de Shanghai où j’ai célébré il y a deux ans ma première victoire en WTCC ! Beaucoup de fans sont venus me soutenir ici ce week-end et je suis heureux de leur offrir cette couronne."

"C’était un rêve pour moi de remporter ce trophée, car c’est ce qu’il y a de plus relevé pour les concurrents de mon rang", poursuit le natif de Rabat. "Mon équipier Tom a été un adversaire coriace tout au long de l’année. Nous sommes en permanence très proches, nous avons la même voiture, nous évoluons au sein du même team, nous disposons donc strictement du même matériel. Mais aujourd’hui est venue l’heure pour moi de célébrer ce titre. Merci au Sébastien Loeb Racing !"

Une consécration après neuf ans en WTCC

Bennani, qui succède à Norbert Michelisz au palmarès du WTCC Trophy, devient le premier pilote nord-africain à décrocher un titre dans un championnat labellisé FIA. Après avoir effectué ses débuts en WTCC en 2009 sur une Seat Leon du Exagon Engineering à l'occasion du premier Grand Prix de Marrakech, le Marocain est ensuite passé sur une BMW 320si, puis 320 TC, au sein des équipes Wiechers Sport puis Proteam Racing (durant trois ans).

L'équipe italienne et Bennani passaient à la Honda Civic TC1 en 2014, avant que ce dernier n'intègre le giron du Sébastien Loeb Racing en 2015 au volant de la redoutable Citroën C-Elysée.
Mehdi Bennani, 33 ans, compte également deux victoires au général (Chine 2014 et Hongrie 2016).

partages
commentaires
Un jour historique pour Volvo

Article précédent

Un jour historique pour Volvo

Article suivant

Muller - "Plutôt bien pour un futur retraité !"

Muller - "Plutôt bien pour un futur retraité !"
Charger les commentaires