Muller - "Une situation encore plus délicate que l'an passé"

Déjà mis en difficulté au championnat après un accrochage et une excursion dans l'herbe en Argentine, alors que ses équipiers José Maria Lopez et Sébastien Loeb connaissaient les joies de la victoire, Yvan Muller (Citroën) s'est confié à Motorsport.com avant la deuxième étape du championnat, ce week-end à Marrakech, où le quadruple champion du monde écopera de surcroît d'une pénalité de cinq places sur la grille suite au contact pour lequel il a été jugé coupable avec la Citroën privée de Mehdi Bennani en Amérique du Sud.

S'il a débuté sa saison sur un podium (2e) lors de l'ouverture en Argentine, Yvan Muller (Citroën) a connu un sérieux coup d'arrêt dans la seconde manche lorsqu'il percutait la Citroën de Mehdi Bennani en tentant de le dépasser, puis effectuait une escapade hors piste, qui le contraignait à stopper aux stands pour retirer l'herbe accumulée sur la grille de radiateur de sa C-Elysée : un incident qui le faisait rétrograder au 11e rang au final.

De ce fait, le quadruple champion du monde voyait ses équipiers chez Citroën Racing, José Maria Lopez et Sébastien, chacun vainqueur d'une manche en Argentine, creuser déjà un petit écart au classement, alors que Muller était même précédé au championnat provisoire par le pilote Honda Tiago Monteiro. Pour ne rien arranger, Yvan Muller, jugé coupable de l'accrochage avec la Citroën de Mehdi Bennani, écopera d'une pénalité de cinq positions sur la grille. 

Une situation qui n'est pas sans rappeler sa propre position à l'issue des deux manches d'ouverture de 2014, disputées justement à Marrakech l'an passé, où Muller avait été contraint à l'abandon après un accident au départ de la course 2. Un score vierge après lequel il a couru toute la saison dernière.

Ma course de Marrakech est déjà compromise avant même qu'elle ne débute, avec cette pénalité de cinq places sur la grille.

Yvan Muller.

"La situation est même plus délicate encore que l'an passé", explique Yvan Muller à Motorsport.com. "Car, après mes problèmes de Marrakech, j'avais remporté la course suivante (au Castellet) et refait un peu de mon retard. Là, non seulement j'ai perdu des points précieux en Argentine, mais en plus ma course de Marrakech est déjà compromise  avant même qu'elle ne débute, avec cette pénalité de cinq places sur la grille".

"Dans ma position, il ne servira à rien de viser la pole position lors des qualifications, stratégiquement cela n'a aucun intérêt", poursuit le pilote alsacien. "Je viserai plutôt les 7e ou 8e places pour me placer pour la course 2 avec la grille inversée. Ensuite il faudra aussi éviter les embûches sur ce circuit toujours très piégeux". 

Depuis 2009 et la première édition du Grand Prix de Marrakech, Yvan Muller s'est imposé à une seule reprise, lors de la course 2 en 2012.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Marrakech
Circuit Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Pilotes Sébastien Loeb , Tiago Monteiro , Yvan Muller , José María López , Mehdi Bennani
Équipes Citroën Racing
Type d'article Preview
Tags muller, wtcc