Norbert Michelisz : "Une pole au Ring, c'est comme Monaco pour la F1"

Depuis Motegi 2015, il n'avait pas signé la pole position. Le Hongrois Norbert Michelisz retrouve la première ligne avec la manière, puisqu'il hisse sa Honda en première place, sur le circuit le plus exigeant de la saison.

Norbert Michelisz : "Une pole au Ring, c'est comme Monaco pour la F1"
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Conférence de presse, Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën C-Elysée WTCC, Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC, Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Polesitter Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC

G.N., Nürburgring - Il cherchait de la confiance, du résultat pour se remettre dans le rythme, c'est désormais chose faite. Norbert Michelisz s'est offert la pole position sur le circuit du Nürburgring. À l'ombre de l'immense forteresse du Nürburg, le Hongrois s'est patiemment construit sa performance. "J'attendais cela depuis un moment, plus d'un an", confie-t-il à Motorsport.com. "Ma dernière pole position date de Motegi, en 2015. C'est toujours un gros boost pour la confiance si vous sentez que vous avez le potentiel pour faire une performance."

Lui qui fait la course aux points pour rattraper son retard au championnat, il peut désormais considérer qu'il a fait un pas vers les grosses unités, celles que l'on marque en cas de podium, voire de victoire. "Comme je disais, c'est important de marquer des points, ce pourrait être parfait si nous remportons la course demain. Partir premier de la course d'ouverture, c'est toujours mieux. On a toujours la possibilité de partir en sécurité. Nous verrons la stratégie à prendre demain."

Retour aux affaires

Pour le moment, il n'a pas encore décidé comment attaquer cette course. Michelisz l'a répété à maintes reprises depuis le début de la semaine : trop de confiance sur le Ring est un handicap. Partir trop vite et risquer de casser ? Garder une marge de sécurité au risque de se faire remonter ? Le choix est cornélien. "Quelle stratégie ? C'est difficile à dire ! D'un côté, vous avez la possibilité de marquer le maximum de points au championnat, de l'autre, vous voulez rester en piste en étant en pole, garder votre avantage, ne pas être impliqué dans un accident. Pour être honnête, je n'ai pas décidé. Je vais regarder plusieurs vidéos des années précédentes, voir comment les pilotes ont procédé."

Pour le moment, le Hongrois de chez Honda savoure son retour aux affaires. Une pole sur le circuit le plus compliqué de la saison, voilà qui est une belle récompense. "Je pensais bien que nous serions compétitifs avec la voiture, j'étais confiant après les essais et je savais que nous aurions la performance pour aller chercher la pole. Le tout était de faire un tour sans trop d'erreurs."

Ce qu'a su faire Nick Catsburg lors des essais libres, vendredi matin, avec le record absolu pour une WTCC sur la piste allemande. En cette séance de qualifications cependant, c'est bien Michelisz et sa Civic qui étaient les plus rapides : "Nous n'avons pas changé notre approche", explique-t-il. Le temps de Catsburg ne l'a en effet pas surpris : "Nick a utilisé ses pneus neufs pour faire son temps, nous étions en pneus usés, donc pas d'inquiétude pour nous."

Transformer l'essai

Cette pole en tout cas va faire du bien. Pour le moral, et pour la remonté qu'il se doit de faire s'il veut retrouver les places d'honneur au championnat. Signer la pole, "c'est une très bonne sensation ! Pour un pilote de WTCC, une pole au Ring, c'est comme Monaco pour la F1. Au Nürburgring, tu peux signer la pole une seule fois par an, là j'ai réussi à l'avoir."

Ne reste plus qu'à concrétiser. "Le plus important maintenant, c'est de la transformer en victoire. L'objectif est de gagner la course principale, les autres sont performants. Nous devons voir où nous pouvons gagner du temps, mais nous verrons demain." Un championnat se joue peut-être ce samedi, du moins pour Michelisz.

partages
commentaires
Nicky Catsburg : "Ce n'est pas un bon feeling"

Article précédent

Nicky Catsburg : "Ce n'est pas un bon feeling"

Article suivant

Le Nürburgring, défi de taille pour les autos du WTCC

Le Nürburgring, défi de taille pour les autos du WTCC
Charger les commentaires