Rob Huff favorable à des lests de compensation plus élevés

Rob Huff (Lada) appelle à des lests plus importants en WTCC, estimant que le surpoids actuel maximum de 60 kg n'est pas suffisant pour les nouvelles voitures de réglementation TC1.

Sur le Slovakiaring, les Citroën, mais aussi les Honda, étaient les voitures les plus lourdement lestées, embarquant le lest de compensation maximal de 60 kg. Alors que les Lada étaient au contraire les voitures les moins lourdes en Slovaquie, les voitures russes ont une nouvelle fois été dominées par les pilotes de la marque aux Chevrons, que ce soit en qualifications ou en course, où Citroën a signé le triplé dans les deux manches.

Le lest de compensation, revu course après courses par les officiels du WTCC, sert à compenser les écarts de performance entre les voitures, et est défini par les résultats signés par les équipes lors de la course précédente. Sur le Slovakiaring, les Lada étaient à leur poids minimum de 1 100 kg, les Citroën et les Honda atteignant 1 160 kg. 

Pour revenir aux même écarts de performance que par le passé, il faudrait arriver à des lests de 80-85 kg.

Rob Huff.

Pour Huff, ces écarts de poids ne sont plus significatifs pour freiner correctement les performances. "J'en ai parlé à François Ribeiro (le promoteur du WTCC), et je lui ai dit que je ne pensais pas que 60 kg suffisaient, car ce poids avait été calculé sur la base des anciennes voitures de réglementation TC2", a expliqué le pilote britannique à TouringCarTimes. "Les voitures actuelles disposent de 100 cv de plus, nous avons des pneus plus performants et davantage d'aérodynamique. Nous avons donc calculé que le lest est 37% moins efficace que sur une TC2 et, pour revenir aux même écarts de performance que par le passé, il faudrait arriver à des lests de 80-85 kg".

Le lest de 60 kg semblent tout de même affecter les Honda Civic et les Chevrolet Cruze. Performantes en Russie (avec un écart de l'ordre de trois dixièmes au tour lors des dernières épreuves), les Honda ont accusé un retard d'une seconde sur les voitures françaises sur le Slovakia Ring, alors qu'elles embarquaient pour la première fois le même lest que leurs adversaires.

"Le fait est que le lest affectent les Honda et les Chevrolet comme il doit le faire", continue Rob Huff. "Mais cela n'affecte pas les Citroën comme cela devrait. Le lest aurait dû faire la différence dans le deuxième secteur en Slovaquie, la partie la plus sinueuse. Mais ils étaient au contraire une seconde que tout le monde à cet endroit".

A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , Rob Huff , José María López
Type d'article Actualités
Tags citroen, huff, lada, lest, wtcc