Après ses péripéties de Marrakech, Rob Huff reste positif

partages
commentaires
Après ses péripéties de Marrakech, Rob Huff reste positif
Par : Emmanuel Rolland
22 avr. 2017 à 11:45

S'il a connu un départ quelque peu laborieux dans cette nouvelle saison de WTCC, lors de la première étape à Marrakech, Rob Huff (Citroën) est bien décidé à rebondir dès le prochain rendez-vous à Monza.

Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1, Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC, Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC at the Press Conference
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC and Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC

Dominateur des essais officiels de Monza à la mi-mars au volant de sa Citroën C-Elysée privée de l'équipe Münnich Motorsport, Rob Huff rejoignait de fait le clan des favoris au titre 2017, aux côtés des pilotes officiels Honda et Volvo.

Mais la manche d'ouverture à Marrakech débutait de manière quelque peu chaotique pour le pilote britannique. Les vérifications techniques du vendredi soir révélaient en effet que le… système de harnais de la Citroën du Münnich Motorsport n'étaient pas en conformité par rapport à la nouvelle règlementation 2017.

Harnais non-réglementaires, et périple en Angleterre

Par conséquent, et alors qu'un représentant britannique de l'équipementier concerné effectuait un périple dans la nuit de vendredi à samedi pour ramener la pièce en question de Grande-Bretagne au Maroc (il arrivait à Marrakech au petit matin), Huff ne pouvait prendre part à la première séance d'essais libres du samedi matin.

Mais, de retour en piste lors des EL2, Huff se remettait vite dans le bain, et signait le troisième meilleur temps derrière les Honda de Michelisz et Monteiro, avant de demeurer au top lors des qualifications (quatrième de Q1, cinquième de Q2 puis quatrième de Q3).

Les péripéties se poursuivaient toutefois dans la course d'ouverture pour le pilote anglais, qui accrochait la Honda de Ryo Michigami au départ. Un incident qui non seulement ruinait sa première course – il était contraint à l'abandon –, mais l'obligeait également à s'élancer du treizième rang au départ de la course principale, son équipe n'ayant pu remettre la Citroën en état dans le temps imparti.

"Nous n'avons pas commencé du bon pied après avoir manqué la première séance d'essais libres de la première épreuve de l'année", commente Rob Huff. "Nous n'avons pu effectuer aucun essai de départ, et cela nous a gêné en course, et je me suis retrouvé englué dans le peloton avant de me battre avec la Honda de Ryo Michigami. J'ai vu une ouverture, je m'y suis engouffré, mais il a juste tourné devant moi et cela a cassé ma direction."

Quatre points, c'est tout !

Dans la seconde manche, Huff reprenait rapidement des positions dans les premiers tours, avant de buter désespérément durant tout le reste de la course derrière la Chevrolet de Tom Coronel. Il devait ainsi se contenter des deux points de la neuvième place à l'arrivée. Ajoutés aux deux points de sa quatrième place en qualifications, c'est donc avec quatre petites unités (et la dixième place du classement) que le champion du monde 2012 quittait le Maroc, forcément frustré, mais nullement abattu.

"Les gars ont fait un boulot fantastique pour me permettre de prendre part à la course 2", poursuit le Britannique. "Nous avons marqué des points, et c'est la chose la plus importante. Lorsque j'ai perdu le championnat en 2011, je l'ai perdu de trois points. Nous avons marqué trois points [quatre, ndlr] à Marrakech, et ils peuvent être décisifs."

Je suis toujours très excité en ce début de saison, plus que je ne l'ai jamais été.

Rob Huff.

"Nous nous rendons maintenant à Monza, puis à Budapest, deux circuits qui nous avaient réussi lors des essais, puis encore sur le Nürburgring, qui est l'une de mes pistes favorites, je reste donc très positif."

"Je suis toujours très excité en ce début de saison, plus que je ne l'ai jamais été. Même si nous avons eu un mauvais week-end, il s'agissait du pire circuit pour les Citroën au calendrier, donc si nous devions avoir notre pire week-end, autant que ce soit là-bas."

"La bonne chose est également que personne n'a vraiment fait le trou, et j'espère que nous avons juste mangé notre pain noir sur cette première course."

"Je dois également remercier Sabelt UK et Steve Bennett, car sans leur aide nous n'aurions probablement pas pu prendre la piste ce week-end", conclut Rob Huff. "Nous avons rencontré beaucoup de personnes vendredi pour chercher de l'aide, puis il m'est venu à l'esprit que Nicky Grist pouvait nous sortir de cette impasse et je l'ai appelé, il m'a mis en contact avec Steve, et cela a fonctionné. Mais c'était une grosse perte de temps pour nous." 

Prochain article WTCC
Yvan Muller : Ma nouvelle vie en WTCC

Previous article

Yvan Muller : Ma nouvelle vie en WTCC

Next article

Guerrieri-Girolami : l'Argentine encore au top en WTCC !

Guerrieri-Girolami : l'Argentine encore au top en WTCC !

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Marrakech
Lieu Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Pilotes Rob Huff
Équipes Münnich Motorsport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions