Une nouvelle étape dans l'histoire du Sébastien Loeb Racing

L'équipe fondée par Sébastien Loeb et Dominique Heintz a décroché son premier succès en WTCC ce week-end en Hongrie, grâce au succès de la Citroën de Mehdi Bennani devant son équipier Tom Chilton dans la course 1.

Une nouvelle étape dans l'histoire du Sébastien Loeb Racing
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Podium des indépendants : le vainqueur Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC; le deuxième Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC; le troisième Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mécaniciens travaillant sur la voiture de Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Podium : le deuxième, Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC

Le Sébastien Loeb Racing a fait son entrée en WTCC début 2015, en engageant une Citroën C-Elysée privée pour Mehdi Bennani. Après avoir pris ses marques lors des premières courses, le Marocain était alors monté en intensité, se montrant de plus en plus régulier, pour conclure sur une belle deuxième place lors de la finale au Qatar. 

En 2016, la structure alsacienne a étendu son implication en WTCC, alignant cette fois trois Citroën C-Elysée laissées vacantes par l'équipe Citroën Racing, Tom Chilton et Grégoire Demoustier rejoignant Mehdi Bennani fidèle au poste. 

Très vite, le pilote marocain a démontré qu'il avait la capacité de lutter avec les pilotes d'usine, signant un solide début de saison avec une deuxième place lors de la course 1 au Castellet, puis un autre second rang deux semaines plus tard lors de la première manche en Slovaquie, après avoir cédé la tête de l'épreuve à Tiago Monteiro en toute fin de course. Si Bennani avait profité de la règle de la grille inversée pour se porter en tête, il n'a pas usurpé ces résultats, faisant montre d'un niveau de performance en course de tout premier ordre, et d'une vraie régularité. 

Triplé chez les indépendants

Dixième des qualifications en Hongrie, Mehdi Bennani avait ainsi l'opportunité de s'élancer pour la première fois cette saison de la pole position. Sous le déluge, le pilote du Loeb Racing évitait les pièges, et profitait des errements de stratégie des équipes officielles Citroën et Honda pour décrocher sa deuxième victoire personnelle après Pékin en 2014, et surtout la toute première à ce niveau pour le Sébastien Loeb Racing. 

Chez SLR, la fête était même complétée par Tom Chilton, qui se hissait en deuxième position en fin de course pour offrir un fantastique doublé à l'équipe, alors que Grégoire Demoustier concluait cette course d'ouverture au septième rang, garantissant le triplé au classement des indépendants pour l'équipe tricolore. 

Dans la course 2, le SLR s'imposait à nouveau chez les indépendants grâce à Tom Chilton, alors que Mehdi Bennani complétait le podium de la catégorie après avoir écopé d'un drive through pour une touchette avec la Honda de Tiago Monteiro au 3e tour. Pas de réussite en revanche pour Demoustier, qui fracassait sa Citroën dans le mur de pneus, provoquant la neutralisation sous Safety Car. Le bilan du week-end demeurait extrêmement positif dans le clan du Loeb Racing, alors que Bennani se hisse au 3e rang du classement du championnat avant sa manche à domicile, dans quinze jours à Marrakech. 

Quel chemin parcouru depuis la création de l’écurie !

Dominique Heintz, directeur du Sébastien Loeb Racing.

"C’est un grand moment pour l’ensemble du team, une grande fierté pour tout le monde y compris pour Sébastien et moi. Quel chemin parcouru depuis la création de l’écurie !", exultait Dominique Heintz, le directeur de l'écurie Sébastien Loeb Racing. "C’est une première victoire en Championnat du Monde et c’est forcément spécial. Nous franchissons une nouvelle étape dans l’histoire du team et il y a la manière qui s’ajoute au résultat : le doublé avec Mehdi et Tom, mais aussi le triplé chez les indépendants avec Grégoire, ainsi que les bons choix de l’équipe technique. On savoure ce succès, tout simplement !" 

"Ce n’est pas ma première victoire en WTCC, mais celle-ci a une saveur particulière car je n’aurais jamais imaginé pouvoir m’imposer sous la pluie, dans des conditions aussi piégeuses", se réjouissait Mehdi Bennani. "C’est une grande fierté pour moi d’offrir au Sébastien Loeb Racing son premier succès dans le championnat, qui plus est sur ce circuit très technique et avec les 80 kilos de lest handicap de notre Citroën."

"À la vue des conditions, j’avais décidé d’attaquer et de prendre des risques dans les deux premiers tours pour creuser l’écart", continue le pilote marocain. "La stratégie a parfaitement fonctionné et lorsque l’on m’a dit je possédais plus de deux secondes d’avance sur le second, j’ai pu gérer mon leadership.

"En seconde manche j’ai trouvé sévère ma sanction, mais dès lors que j’étais retombé dans la hiérarchie après avoir occupé la 4e place, je suis reparti le couteau entre les dents et j’ai pris beaucoup de plaisir à cravacher pour remonter dans les points. La tactique "full attack" s’est une nouvelle révélée payante puisqu’avec cette 8e place, j’occupe désormais la troisième place au championnat Pilotes. Que rêver de mieux avant mon rendez-vous à Marrakech !"

partages
commentaires
Championnat - Lopez reprend la main

Article précédent

Championnat - Lopez reprend la main

Article suivant

James Thompson de retour pour Marrakech

James Thompson de retour pour Marrakech
Charger les commentaires