WTCC - Bennani découvre la Citroën C-Elysée

Mehdi Bennani a effectué son premier roulage jeudi au volant de la Citroën C-Elysée qu'il pilotera cette saison en championnat WTCC, dans le giron du Sébastien Loeb Racing

Mehdi Bennani a effectué son premier roulage jeudi au volant de la Citroën C-Elysée qu'il pilotera cette saison en championnat WTCC, dans le giron du Sébastien Loeb Racing.

Le pilote marocain, engagé en WTCC depuis la saison 2008, pilotait l’an passé une Honda Civic de l’équipe Proteam, avec laquelle il a signé une victoire à Pékin, sa première (et seule jusque-là) dans la discipline, mais aussi la première de la saison pour le constructeur japonais.

En 2015, Mehdi Bennani intègre ainsi le Sébastien Loeb Racing sur l’une des deux Citroën C-Elysée version 2014, la seconde étant attribuée au Chinois Ma Qing-Hua. Ce premier cliché à été pris lors du premier roulage du pilote marocain au volant de sa nouvelle monture.

Jeudi, en région parisienne, non loin des usines Citroën, Bennani a pu prendre le volant pour la première fois de sa nouvelle monture, avant de prendre part aux tests collectifs de Barcelone la semaine prochaine.

"Il s’agissait d’un déverminage traditionnel et donc essentiellement du roulage en ligne droite mais cela m’a permis de m’acclimater à la voiture", a-t-il expliqué. "La première impression du cockpit suggère l’attaque. On va à l’essentiel, tout est bien réfléchi. Les autres autos que j’ai eu l’occasion de piloter étaient différentes, notamment au niveau de la position de conduite, de l’ergonomie de l’habitacle en général. J’ai senti également une différence au niveau du freinage. Les premières sensations ont été bonnes et j’ai rapidement été à l’aise".

"La position de conduite m’a rappelé la monoplace", poursuit le pilote Marocain. "On est 100% à l’aise, ce qui change des habituelless voitures de tourisme. Cette position aide sensiblement le pilote. Le cockpit est plus travaillé, peut-être un peu plus compliqué parce que chaque détail a été pris en compte. Il y avait de nombreuses choses à apprendre, y compris au niveau du pilote, des diverses procédures. Ce shakedown m’a donc permis d’apprendre tout cela et je pourrai me concentrer sur le pilotage lors des tests officiels. C’était important de le faire en amont".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Mehdi Bennani
Type d'article Actualités