WTCC - Bennani : "Le potentiel pour un podium"

Même s’il a montré une certaine fébrilité et qu’il ne s’est pas fait que des amis lors de la première manche du WTCC le week-end dernier à Termas de Rio Hondo, Mehdi Bennani tire un bilan positif de ses deux premières courses disputées au volant...

 

Même s’il a montré une certaine fébrilité et qu’il ne s’est pas fait que des amis lors de la première manche du WTCC le week-end dernier à Termas de Rio Hondo, Mehdi Bennani tire un bilan positif de ses deux premières courses disputées au volant d’une Citroën C-Elysée du Sébastien Loeb Racing, à l’issue desquelles il accroche les 13e et 5e places.

S’il évolue en WTCC depuis 2009, Mehdi Bennani se montre encore un peu trop fougueux en piste, surtout lorsque l’enjeu devient important. Lors de l’ouverture de la saison 2014, il y a un an à Marrakech, le pilote marocain avait mal géré la pression au moment de s’élancer de la pole position lors de la course 2, une position héritée par la règle de la grille inversée. Moins bien parti que la Chevrolet de Tom Coronel, Bennani, alors sur une Honda, avait tassé dans le mur le pilote néerlandais et provoqué un carambolage monstre qui avait notamment éliminé Yvan Muller.

Cette fois, le fait de disposer d’une Citroën C-Elysée a galvanisé le nord africain, qui s’est montré rapide à son volant, notamment lors du premier segment des qualifications (Q1) où il a signé le meilleur temps. Mais, dans la foulée, le nouveau pilote du Loeb Racing sortait de la piste dès son premier tour lancé en Q2, ce qui annulait toute chance de bonne place sur la grille.

12e au départ de la course 1, Mehdi Bennani a pris un bon envol et entamé sa remontée mais, trop impatient, il a percuté la Lada de Rob Huff : il sera pénalisé d’un drive through pour cette manœuvre, et sera classé 13e. Revanche dans la seconde manche où, encore 12e au départ, il effectue une nouvelle belle remontée, cette fois stoppée par un contact avec Yvan Muller (Citroën), qui valait une pénalité à ce dernier. Bennani repartait, se classait 5e et en même temps à la première place des indépendants. S’il canalise sa fougue, le pilote marocain peut faire figure de prétendant au podium à chaque course.

"Je pense que nous pouvions viser plus que ce Top 5 mais je suis globalement content de ce premier week-end", déclarait Mehdi Bennani. "D’une manière générale, j’ai beaucoup appris. Je me suis fait un peu surprendre lors des qualifications, mais partir de la sixième ligne a été finalement enrichissant. J’avais moins de pression et j’ai pu découvrir cette auto qui est encore nouvelle pour moi. Je l’ai dit et je le redis, j’ai de bonnes sensations au volant, je retrouve des feelings que j’avais connu en monoplace. C’est positif".

"Après la pénalité de la Course 1, j’ai été peut-être un peu trop sage dans la Course 2", poursuit le Marocain. "Nous avions le potentiel pour aller chercher le podium sans l’accrochage. Yvan est venu s’excuser et je sais que c’est un pilote fair-play. Je voulais vraiment repartir d’Argentine avec un résultat et c’est le cas… même si cela ne reflète pas complètement notre compétitivité. Je me suis battu et je n’ai donc aucun regret !"

"Notre premier bilan est positif" explique Léo Thomas, directeur technique du Sébastien Loeb Racing. "Nous avons toujours commencé nos programmes par une victoire et nous poursuivons cette tradition avec un succès chez les Indépendants. Nous mettons les choses en place petit à petit. Nous sommes toujours en phase d’apprentissage mais le team a une nouvelle fois montré sa faculté d’adaptation. Nous étions bien en performance pure, les résultats de Mehdi le montrent. Mais nous avons encore une grande marge de progression et c’est donc vraiment intéressant pour la suite ! Dans la compréhension technique, dans l’approche avec Mehdi, nous pouvons aller plus haut encore et nous avons une grande envie de le prouver lors des prochaines courses".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Termas de Rio Hondo
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Tom Coronel , Sébastien Loeb , Yvan Muller , Mehdi Bennani
Type d'article Actualités
Tags bennani, citroen