WTCC - Bilan saison : Un nouveau chapitre pour Lada

Après plusieurs saisons de présence quelque peu discrète en WTCC, l’équipe Lada a amorcé cette année son renouveau, avec notamment l’arrivée de Rob Huff, et deux premières victoires dans la série

Après plusieurs saisons de présence quelque peu discrète en WTCC, l’équipe Lada a amorcé cette année son renouveau, avec notamment l’arrivée de Rob Huff, et deux premières victoires dans la série. La firme russe, qui affiche de grosses ambitions pour l’avenir, s’apprête à passer à l’échelon supérieur avec une nouvelle voiture, la Vesta, et un nouveau partenaire principal.

En ayant réussi à attirer dans son giron le Britannique Rob Huff, champion du monde WTCC 2012, pour la saison 2014, l’équipe Lada lançait un signal fort. Cantonnée aux seconds rôles depuis son arrivée dans la discipline, la firme russe entend bien se battre pour la victoire dans un futur proche.

Fin 2013, Huff rejoignait ainsi les deux pilotes déjà titulaires, son compatriote, l’expérimenté James Thompson, en charge du développement de la Granta jusqu’ici, et le jeune Russe Mikhail Kozlovskiy, soutenu par le pétrolier Lukoil, partenaire principal de Lada.

Après des tests de pré-saison perturbés par un problème d’homologation de certaines pièces, Lada, dont le développement des voitures est encadré par Oreca, les "rouges" décrochaient une 5e place inespérée pour Kozlovskiy lors de la course 2 de Marrakech, lors de l’ouverture du championnat. Alors que le jeune russe retrouvait rapidement l’anonymat du peloton, Rob Huff faisait doucement sa place dans sa nouvelle équipe, et commençait à récolter les fruits de son travail lors des premières courses "outre-mer", à l’issue des courses européennes.

Deuxième à l’issue de la course 2 en Argentine, le pilote anglais offrait à Lada sa première victoire lors de la course 2 de Pékin, profitant il est vrai de la règle de la grille inversée. Pour conclure sa première année de collaboration avec Lada, Rob Huff décrochait une seconde victoire lors de la course 2 à Macao, son circuit de prédilection, profitant il est vrai de l’abandon de Tiago Monteiro (Honda), mais résistant tout de même à la Citroën d’Yvan Muller dans le dernier tour. Malgré son expérience, James Thompson ne pouvait suivre les traces de son compère, et devait se contenter d’une 6e place (Pékin) pour meilleur résultat cette saison.

Au final, Rob Huff termine 10e du championnat, alors que Thompson et Kozlovskiy se classaient respectivement aux 15e et 16e rangs.

Mais Lada veut aller plus haut, et ce dès 2015. La Granta, modèle quelque peu inadapté à la nouvelle réglementation TC1, laissera place à la toute nouvelle Vesta, conçue et développée au sein de l’usine Lada de Togliatti. Une nouvelle voiture, qui accompagne également la venue d’un nouveau sponsor principal, en l’occurrence le pétrolier Rosneft, dont la couleur jaune remplacera désormais le rouge du partenaire historique Lukoil sur les voitures.

Si l’écurie dirigée par Viktor Shapovalov ne peut véritablement prétendre défier les Citroën l’an prochain encore, elle entend bien se mesurer aux Honda et aux Chevrolet en 2015. Et elle entend surtout s’en donner les moyens avec le même trio au volant : Rob Huff, James Thompson et Mikhail Kozlovskiy "récupéré" par Rosneft.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Tiago Monteiro , Yvan Muller , James Thompson , Viktor Shapovalov , Mikhail Kozlovskiy
Type d'article Actualités