WTCC - Chevrolet et Lada surprennent les Citroën !

Pour la première fois depuis le début de la saison, les Citroën C-Elysée sont reparties sans victoire, après les victoires à Pékin de la Chevrolet Cruze de Tom Chilton dans la course 1 et la toute première victoire d’une Lada en WTCC grâce à Rob...

Pour la première fois depuis le début de la saison, les Citroën C-Elysée sont reparties sans victoire, après les victoires à Pékin de la Chevrolet Cruze de Tom Chilton dans la course 1 et la toute première victoire d’une Lada en WTCC grâce à Rob Huff.

Tom Chilton avait déjà signé une première cette saison en privant pour la première fois les Citroën de la pole position à l’issue de la séance qualificative exceptionnellement tenue le dimanche matin à quelques heures de la première manche. Le pilote britannique a ensuite concrétisé son avantage en victoire, passant la ligne d’arrivée devant les Citroën C-Elysée d’Yvan Muller et de José Maria Lopez, qui s’étaient élancés respectivement des 3e et 4e rangs derrière la Honda Civic WTCC de Gabriele Tarquini. En passe de décrocher la troisième place du podium, le pilote italien a été contraint à l’abandon à cinq tours du but, une mésaventure qui permettait au leader du championnat José Maria Lopez de gagner une place.

7e seulement des qualifications, Sébastien Loeb (Citroën) a du cravacher pour tenter de remonter des places dans cette course 1. Au final, le Français n’a pu se débarrasser que de la Honda Civic de Norbert Michelisz sur la piste, pour terminer 5e derrière la Chevrolet Cruze de Gianni Morbidelli, profitant également de l’abandon de Tarquini. Difficile journée pour l’équipe officielle Honda, puisque Tiato Monteiro a lui aussi été contraint à l’abandon pour ennuis techniques.

Il s’agit de la deuxième course qui échappe à Citroën cette saison, la deuxième victoire Chevrolet après celle de Gianni Morbidelli en Hongrie. Mais la victoire de Chilton est davantage retentissante puisque le pilote anglais doit son succès après un bon travail en qualifications, alors que Gianni Morbidelli avait lui bénéficié de la grille inversée lors de la course 2 à Budapest. Un succès qui doit également aux évolutions techniques apportées sur la Cruze avant la Chine par RML, qui construit et développe les voitures américaines pour le WTCC.

Cette même règle de la grille inversée a valu à Rob Huff et à Lada de signer leur tout premier succès en WTCC lors de la seconde manche sur le Goldenport Park circuit de Pékin. 10e de la séance de qualification, le pilote britannique, qui avait déjà offert son tout premier podium à la firme russe il y a deux mois en Argentine, a su défendre sa position jusqu’à la ligne d’arrivée pour décrocher son premier succès personnel depuis Macao l’an passé, et surtout la première victoire en WTCC de Lada, qui alignait encore son « antique » Granta avant d’aligner la toute nouvelle Vesta l’an prochain.

Derrière, Tom Coronel (Chevrolet) et Sébastien Loeb (Citroën) complètent le podium de la course 2. José Maria Lopez fait la bonne opération en décrochant la 5e position, alors qu’Yvan Muller a dû se contenter du 9e rang, et perd encore du terrain au championnat sur son équipier argentin qui semble filer tout droit vers le titre.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Tom Coronel , Sébastien Loeb , Yvan Muller , Tom Chilton , José María López , Gianni Morbidelli , Gabriele Tarquini , Norbert Michelisz
Type d'article Actualités