WTCC - La C-Elysée donne raison à Citroën sur le marché chinois

Le mois dernier, Challenges révélait les chiffres des voitures les plus vendues en Chine

Le mois dernier, Challenges révélait les chiffres des voitures les plus vendues en Chine. On parle là d'un marché vers lequel tous les grands constructeurs automobiles se tournent et où ils tentent de développer des stratégies commerciales payantes. Parmi les 50 voitures les plus vendues en Chine, une seule bat pavillon français et semble récolter les fruits d'une approche marketing réfléchie.

Tourné vers la Chine depuis quelques années déjà, PSA a accéléré le mouvement ces douze derniers mois, notamment avec Citroën. D'abord avec l'établissement de DS en tant que marque à part entière, via un réseau spécifiquement destiné à l'Asie, mais aussi à travers le sport automobile. En s'engageant en compétition sur circuits pour la première fois de son histoire, en WTCC, Citroën avait parmi ses ambitions le fait de développer la C-Elysée. Celle-ci a ainsi été choisie pour être adaptée à la course en raison de ses caractéristiques, mais surtout pour le marché qu'elle vise avec sa version route.

Un choix visiblement payant pour la marque aux Chevrons, puisque pendant que la C-Elysée WTCC remporte course sur course chaque week-end, le modèle de série est le seul d'un constructeur français à intégrer le top 50 des voitures les plus vendues en Chine.

38e du classement, la C-Elysée s'est vendue à 61 043 exemplaires au premier semestre 2014 et confirme en partie les choix de Citroën. Néanmoins, ces chiffres restent encore en-deçà des espoirs, notamment à cause du manque de points de vente sur place. A titre d'exemple, Citroën dispose de 442 points de vente en Chine, contre 2 400 pour Volkswagen.

Avec Autoblog

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Type d'article Actualités