WTCC - La nausée dans le simulateur : Entretien exclusif avec Yvan Muller

Dans un peu plus de deux semaines, le championnat de WTCC 2015 s’ouvrira sur le circuit de Termas de Rio Hondo, en Argentine

Dans un peu plus de deux semaines, le championnat de WTCC 2015 s’ouvrira sur le circuit de Termas de Rio Hondo, en Argentine. Alors qu’il s’apprête à attaquer sa dixième saison dans la discipline, le quadruple champion du monde Yvan Muller s'est confié à ToileF1.

Engagé par Citroën pour la saison 2014, Yvan Muller faisait figure de grand favori pour le titre, en raison de son immense expérience du WTCC face à deux équipiers extrêmement talentueux mais novices dans la discipline, ou quasiment : José Maria Lopez et Sébastien Loeb. Pourtant, Muller s’est vu dépasser rapidement par Lopez en début de saison, et n’a pu rattraper le pilote argentin dans la lutte pour le titre. Ceci en raison d’un manque de réussite, mais pas uniquement…

"C’est vrai, la réussite n’était pas avec moi l’an passé", a expliqué le pilote français à ToileF1. "Je suis pris dans l’accrochage du départ à Marrakech, Lopez me touche au départ à Salzburg et je reste sur le carreau, je suis victime d’une crevaison à Suzuka… Tout ça a beaucoup joué. Mais j’ai également manqué de performance. Je pensais être paré pour 2014 avec l’expérience que j’avais déjà, mais je me suis trompé. Les voitures ont tellement changé avec la nouvelle réglementation qu’il m’a fallu tout réapprendre".

Malade dans le simulateur Citroën !

"Et puis le fait de ne pas être bon dans le simulateur, contrairement à Lopez et Loeb, ne m’a pas aidé. En fait j’étais carrément malade dans ces machines ! C'est un peu générationnel, mais sûrement également en raison d'un problème d'oreille interne. Au début, je ne faisais pas deux tours avant de devoir stopper tellement j’avais la nausée. Mais je me suis accroché, j’ai continué, et maintenant j’enchaîne plus facilement les tours et je peux tourner pendant une heure. Aujourd’hui, je me sens bien préparé pour cette nouvelle saison".

Après des premiers tests à Valencia, puis à Barcelone, l’équipe Citroën Racing a poursuivi ses essais cette semaine à Monteblanco, toujours en Espagne, pour les derniers ajustements avant que les voitures ne soient chargées par cargo pour l’Amérique du Sud. "Nous avons travaillé sur les suspensions, sur l’optimisation moteur", poursuit Muller. "La C-Elysée a évolué par rapport à la version 2014, mais cela ne se joue pas à grand-chose. Quelques dixièmes ont tout de même été gagnés depuis cet hiver, mais il est difficile de quantifier le gain réel car nous avons évolué dans des conditions pas forcément comparables lors de ces tests".

Avant de s’envoler pour l’Argentine, Yvan Muller passera quelques jours dans le sud de la France pour accompagne les jeunes pilotes de sa structure de course, le Yvan Muller Racing, pour un stage de préparation physique en vue de la saison de Supertourisme et de Mitjet Deux Litres.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López
Type d'article Actualités