WTCC - La révélation Borkovic

Derrière l’exploit de José Maria Lopez (Citroën) en qualifications à Marrakech, un autre pilote, totalement néophyte en WTCC celui-là, s’est révélé au grand jour : le géant serbe Dusan Borkovic (Chevrolet) étonnant 5e de la séance

Derrière l’exploit de José Maria Lopez (Citroën) en qualifications à Marrakech, un autre pilote, totalement néophyte en WTCC celui-là, s’est révélé au grand jour : le géant serbe Dusan Borkovic (Chevrolet) étonnant 5e de la séance.

Si on attendait les Chevrolet Cruze RML en embuscade derrière les Citroën après des premiers essais libres très encourageants, on attendait sans doute moins Dusan Borkovic. Pourtant, le grand Serbe (il mesure 2m03 !) a joué sa carte à fond, suivant les traces de son équipier chez Campos Racing, le Français Hugo Valente, lui aussi mis en lumière lors des premiers essais libres.

Lors des qualifications, Borkovic réussissait l’exploit de se hisser en Q3, une séance réservée aux cinq pilotes les plus rapides. Malheureusement pour lui, le natif de Pancevo se voyait stoppé par un drapeau noir pour s’être élancé trop tôt pour son dernier tour rapide. Il s’agit en fait d’une erreur du Campos Racing, qui a lâché trop tôt son pilote en piste. Crédité d’aucun temps, il décrochait finalement la cinquième place sur la grille. Un vrai exploit pour le pilote des Balkans.

« J’ai écopé d’un drapeau noir, mais sans cela, je suis certain que j’aurais décroché la quatrième place, a déclaré Borkovic à TouringCar Times. Dans le premier secteur, j’étais plus rapide que Tom (Chilton) et dans les deux secteurs suivants j’étais très bien. Avant ce week-end, jamais je n’aurais imaginé me qualifier pour la Q3 ».

« Je ne suis pas en colère après l’équipe, continue-t-il. L’équipe Campos est comme une famille et ils sont tous mes amis. Et il ne s’agit que de la première course. Je ne compte pas Citroën, leur voiture étant à un autre niveau. Etre devant tous les autres est tellement un plaisir pour moi que je n’aurais même pas besoin de piloter demain », plaisante le Serbe.

S’il effectue ses débuts en WTCC, Dusan Borkovic n’est pas un inconnu des spécialistes du supertourisme puisqu’il fut l’un des protagonistes du championnat d’Europe l’an passé au volant d’une Seat Leon, glanant une victoire. Très éclectique, Borkovic s’est également distingué en rallye et en courses de côte. Très populaire dans son pays, il est soutenu par la firme pétrolière serbe NIS Petrol.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes José María López , Hugo Valente , Dusan Borkovic
Type d'article Actualités