WTCC - Loeb : Ça ressemblait parfois à du stock car !

Après deux premières épreuves disputées à une semaine d’intervalle en WTCC, Sébastien Loeb peut désormais avoir un œil plus averti sur son engagement dans ce Championnat du Monde sur circuit qui représentait une grande nouveauté pour lui

Après deux premières épreuves disputées à une semaine d’intervalle en WTCC, Sébastien Loeb peut désormais avoir un œil plus averti sur son engagement dans ce Championnat du Monde sur circuit qui représentait une grande nouveauté pour lui.

Deuxième du championnat en quittant le Paul Ricard dimanche soir, l’Alsacien sait désormais qu’il pourra lutter pour la victoire tout au long de l’année. Pourtant, après avoir décroché la pole position qui lui a été retirée pour non-conformité technique de la C-Elysée en qualifications, Loeb a dû se retrousser les manches en partant du fond de la grille lors des deux courses en France.

Auteur d’une belle remontée dans la première course, il y a laissé des plumes avec quelques contacts sur sa voiture. Des contacts qui ont laissé des traces quant à l’équilibre général de la Citroën et qui ont rendu la Course 2 bien plus compliquée.

« J’avais du mal à attaquer mes adversaires, je me suis retrouvé longtemps bloqué derrière une Chevrolet [celle de Borkovic] qui m’a sérieusement fermé les portes », se remémore Loeb. « La carrosserie en a d’ailleurs fait les frais. Je suis remonté jusqu’au sixième rang. On va dire que je sauve les meubles parce que ça ressemblait parfois à du stock car ! »

Une victoire, deux deuxièmes places et une sixième place, c’est le bilan de Loeb en quatre courses. Ravi de ce début de saison, il pense néanmoins qu’il lui reste encore un gros test à passer dans dix jours sur le Hungaroring.

« Je garde à l’esprit que Marrakech était particulier car en ville, et que Le Castellet est le circuit que je connais le mieux. La prochaine épreuve en Hongrie sera donc intéressante et je vais tirer les enseignements de ce week-end pour faire encore mieux. »

Quoi qu’il en soit, le nonuple Champion du Monde des Rallyes semble bien avoir réussi sa reconversion et a rapidement pris goût à sa nouvelle discipline. « Une chose est sûre, je suis encore plus motivé pour la suite du championnat… », assure-t-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités