WTCC - Loeb : "Top de commencer de cette manière"

Vainqueur de la course 2 à Termas de Rio Hondo ce week-end, deuxième du championnat après le meeting d’ouverture du calendrier, Sébastien Loeb (Citroën) se réjouit de cette belle entrée en matière.

Loeb l’avait annoncé avant le début de saison : il se devait de se montrer plus inspiré lors des bagarres en peloton pour faire la différence en WTCC. Mission accomplie pour la première sortie du pilote français en course cette année. Quelque peu distancé par ses équipiers José Maria Lopez et Yvan Muller lors des qualifications, Loeb a signé la 3e place dans le sillage des deux hommes dans la course 1.

Mais c’est surtout dans la course 2 que l’Alsacien a frappé un grand coup. Parti du milieu de peloton suite à la règle de la grille inversée, il a su prendre les meilleures options dans les premiers virages pour se porter rapidement aux avant-postes alors que ses équipiers Lopez, et surtout Muller, restaient englués dans le trafic. Troisième au premier virage, il se portait à la deuxième position dans le sillage de la quatrième Citroën officielle de Ma Qing Hua, puis s’emparait du commandement dès le deuxième tour lorsque le Chinois partait à la faute.

Par la suite, Loeb a su gérer son avance, alors que l’on imaginait qu’il ne pourrait résister au retour d'un Lopez transcendé sur ses terres. Finalement, le nonuple champion du monde des rallyes a su se préserver une marge de sécurité pour s’imposer, et s’installer à la deuxième place du championnat à seulement six points de Lopez.

"C’est top de commencer la saison de cette manière", se réjouit Loeb. "Il n’y a pas grand chose à dire sur la première manche : je me suis contenté de conserver ma position. Pour aller chercher la victoire dans la course 2, j’ai pris un bon départ depuis la 8e place. Puis les portes se sont ouvertes dans le premier virage. À la fin du premier tour, j’ai vu qu’il n’y avait plus grand-monde devant moi ! J’attaquais et j’ai pu passer quand Qing Hua a fait une erreur".

"Lorsque j’ai aperçu Pechito Lopez dans mes rétros, je n’étais pas très content de le voir là si rapidement", poursuit le pilote Citroën. "L’objectif était alors de pousser au maximum pour maintenir l’écart et ne pas le laisser profiter de l’aspiration. C’est ce que j’ai réussi à faire".

Au championnat, Sébastien Loeb ne compte que cinq points de retard sur Lopez avant le deuxième meeting de la saison, qui se disputera à la mi-avril dans les rues de Marrakech.

A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López , Ma Qing Hua
Type d'article Actualités