WTCC - Lopez : "Chaque moment compte dans une carrière"

C’en est terminé de la saison européenne du WTCC

C’en est terminé de la saison européenne du WTCC. Désormais, le championnat fera escale dans de plus lointaines contrées d’ici la fin de la saison. La première d’entre eux sera l’Argentine, terre d’accueil du championnat pour la deuxième année consécutive. Une manche particulière pour le leader du Championnat du Monde, José-Maria Lopez.

L’an dernier, lors de son unique pige en WTCC avant de signer chez Citroën, Lopez avait démontré tout son talent en s’imposant justement sur le tracé de Termas de Rio Hondo.

« Je serai le pilote local, je connais le circuit et je l’apprécie beaucoup », reconnait-il sur le site officiel du WTCC. « Pas seulement parce que j’y ai gagné en WTCC dès mes débuts l’an passé, mais aussi parce que j’en garde le souvenir de mes succès passés dans le championnat national. J’attends cette course avec beaucoup d’enthousiasme. J’imagine déjà les stands bondés pour ce glorieux week-end pendant lequel les Argentins démontreront leur amour pour le sport automobile. »

En tête du championnat depuis la première course au Maroc, Lopez fait preuve d’une solidité remarquable dans un championnat qu’il découvrait réellement cette année. « J’ai dû une nouvelle fois m’adapter à un nouveau championnat et il m’a fallu travailler dur pour atteindre ce niveau de performance. Je suis satisfait car je n’ai commis que peu d’erreurs et mon seul abandon, à Moscou, résulte d’un problème de boîte de vitesses. »

La rapidité d’adaptation, c’est sans doute ce qui a permis au pilote argentin de surprendre ceux qui ne le connaissaient pas à son arrivée en WTCC, qui plus est au volant de la C-Elysée, voiture la plus performante du plateau. Apprendre, toujours apprendre, tel est le crédo de Lopez.

« Je voudrais encore progresser sur les départs, mais je suis heureux car les résultats sont positifs. Chaque moment compte dans une carrière et mes premiers pas en karting en Europe, ensuite la monoplace, puis mon retour en Argentine pour courir en Tourisme, sont partie intégrante du processus d’apprentissage. C’est dernières années, il m’a fallu appréhender la course portière contre portière, le pilotage d’une traction ou toute autre forme de situation. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes José María López
Type d'article Actualités