WTCC - une saison déjà à oublier pour Lada

Largement distancées par les Citroën, Honda et Chevrolet, l’équipe officielle Lada vit un véritable calvaire cette saison en WTCC avec les vieillissantes Granta, et ce malgré la présence du champion du monde Rob Huff dans ses rangs

Largement distancées par les Citroën, Honda et Chevrolet, l’équipe officielle Lada vit un véritable calvaire cette saison en WTCC avec les vieillissantes Granta, et ce malgré la présence du champion du monde Rob Huff dans ses rangs.

Si les Lada Granta version S2000 n’avaient été réellement à la fête en 2013, les voitures russes ont pu, à la faveur des grilles inversées lors des deuxièmes, et de circonstances particulières, se hisser à plusieurs reprises aux alentours du top 5 en course. Un résultat totalement inenvisageable cette année pour les hommes de Viktor Shapovalov.

Après de nombreuses séances de roulage avant le début de saison, et un développement encadré par l’équipe Oreca, le programme de l’équipe Lada avait subi un sérieux coup d’arrêt lorsque la FIA refusait l’homologation du premier modèle de la Granta WTCC version TC1. Après que le tir a été rectifié par les ingénieurs de chez Lada, le temps perdu en piste a déjà été préjudiciable pour une machine qui n’avait déjà pas les moyens de lutter avec ses rivales.

De fait, après une 5e place acquise après de nombreux abandons à Marrakech par le jeune Mikhail Kozlovskyi, puis une autre 5e place pour Rob Huff au Castellet, les Granta n’ont jamais semblé en mesure de quitter la queue de peloton. Le fait que Huff, champion 2012 et l’un des pilotes les plus expérimentés du plateau, soit autant à la traîne est symptomatique. Le pilote anglais, qui s’est offert une bouffée d’oxygène en disputant les 24 Heures du Nürburgring… en parallèle à sa participation aux deux courses WTCC de Spa, s’est d’ailleurs dit enclin à orienter sa carrière dans un autre championnat, comme le supertourisme australien.

Il faut dire que la formation russe nage dans le marasme le plus complet, et que, de surcroit, les ingénieurs de Lada ne s’expliquent pas les différences de comportement entre les trois Granta alignées cette saison. Lada a déjà fait une croix sur cette saison, et porte ses espoirs sur la nouvelle Vesta, dévoilée fin août au salon de Moscou.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Viktor Shapovalov
Type d'article Actualités