Yann Ehrlacher débutera en WTCC sur une Lada privée

partages
commentaires
Yann Ehrlacher débutera en WTCC sur une Lada privée
Par : Emmanuel Rolland
10 mars 2017 à 14:50

Après l'arrêt de son programme officiel en WTCC fin 2016, Lada sera présent en 2017 avec une première Vesta privée confiée dès l'ouverture à Marrakech au jeune Français Yann Ehrlacher, qui effectuera ses débuts dans la discipline.

The car of Yann Ehrlacher, RC Motorsport Lada Vesta
Yann Ehrlacher, M.Racing
Yann Ehrlacher, RC Motorsport Lada Vesta
The car of Yann Ehrlacher, RC Motorsport Lada Vesta
Yann Ehrlacher, M.Racing
Gabriele Tarquini, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta

À 20 ans à peine, Yann Ehrlacher connaîtra ainsi son baptême du feu en WTCC sur une Lada engagée par le RC Motorsport, le jeune Français évoluant parallèlement cette saison en European Le Mans Series au volant de la Ginetta M30 LMP3 du Yvan Muller Racing.

Né en 1996, Yann Ehrlachera a disputé la Volkswagen Scirocco-R Cup en 2013 et 2014, et a remporté le titre en Mitjet Deux Litres en cette même année 2014, avant de décrocher le titre de Champion de France de Supertourisme en 2015.

L'an passé, il a effectué ses débuts en LMP3 en European Le Mans Series au volant de la Ligier JS P3 du Yvan Muller Racing, où il a décroché une victoire avec ses équipiers Alexandre Cougnaud et Thomas Laurent.

Une histoire de famille

Yann Ehrlacher est le fils de Cathy Muller, la sœur du quadruple Champion du monde de WTCC, et elle-même pilote automobile internationale dans les années 80. Il sera le troisième pilote français au départ de la saison 2017 du WTCC, avec John Filippi (Citroën Sébastien Loeb Racing) et Aurélien Panis (Honda Zengo Motorsport).

"Je ne sais pas si je réalise encore tout à fait", a déclaré le pilote tricolore à Motorsport.com. "Je regarde le WTCC depuis que je suis tout petit, depuis les débuts d'Yvan dans la discipline, et c'est un sentiment très spécial de me dire que je serai sur la ligne de départ dans quelques semaines à Marrakech, avec des pilotes qui ont couru contre lui."

Ehrlacher fera ainsi ses débuts au volant de la Lada Vesta, engagée de manière privée cette saison, mais qui sera exploitée par la même équipe technique qu'en 2016, avec notamment le soutien de l'équipe ORECA pour le développement moteur. 

Tout à apprendre

"C'est un championnat du monde, avec énormément de technologie dans les voitures, cela fera donc pas mal de choses à assimiler", poursuit Ehrlacher. "Tout sera nouveau pour moi, je ne connais aucun circuit du championnat, je n'ai jamais pris de départ arrêté. Mais je me prépare beaucoup sur simulateur et avec les caméras embarquées des Lada."

Retrouvez la caméra embarquée de Yann Ehrlacher sur la Nordschleife :

Pour sa première année en WTCC, Yann Ehrlacher veut surtout s'attacher à ne pas brûler les étapes. "L'avantage c'est que personne ne m'attend vraiment", poursuit-il. "Je n'arrive pas avec une grosse pression sur les épaules, mais je tiens tout de même à profiter de cette belle opportunité pour montrer ce dont je suis capable. Sachant également que, même si les Lada Vesta restent des voitures d'usine à la base, nous ne bénéficierons pas des mêmes évolutions que nos rivaux tout au long de la saison."

Une deuxième Lada Vesta pour Gabriele Tarquini ?

Quant à Lada, la marque russe garde finalement un pied en WTCC, après avoir annoncé son retrait fin 2016. Après les modèle 110, puis Granta (et une première victoire avec Rob Huff en 2014), le constructeur de Togliatti avait lancé la Vesta début 2015, avec laquelle il avait décroché deux nouveaux succès en 2016 à… Moscou avec Gabriele Tarquini et Nick Catsburg.

Une deuxième Lada Vesta privée pourrait d'ailleurs être alignée cette saison après Marrakech, probablement pour Gabriele Tarquini, déjà présent au sein de l'équipe officielle l'an passé.

Prochain article WTCC
Seize voitures au départ, pas de WTCC-2 en 2017

Previous article

Seize voitures au départ, pas de WTCC-2 en 2017

Next article

Tom Coronel repart pour une nouvelle saison avec la Chevrolet ROAL

Tom Coronel repart pour une nouvelle saison avec la Chevrolet ROAL

À propos de cet article

Séries WTCC
Pilotes Yann Ehrlacher
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités