Yvan Muller - "Je me battrai jusqu'au bout"

partages
Yvan Muller -
Par : Emmanuel Rolland
18 juin 2015 à 09:25

Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysee WTCC, Citroën World Touring Car team
Sébastien Loeb, Jose Maria Lopez, Yvan Muller, Ma Qing Hua, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Polesitter Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Podium de la course 1 : Sébastien Loeb et Jose Maria Lopez et Yvan Muller, Citroën World Touring Car team et Norbert Michelisz, Zengo Motorsport

À l’issue d’un solide week-end en Russie, d’où il est reparti avec une victoire alors que son équipier José Maria Lopez, pénalisé, signait un score vierge dans la course 2, Yvan Muller (Citroën) s'est emparé de la deuxième place du classement devant Sébastien Loeb, et a repris 16 points au leader du championnat, dont il est aujourd’hui distancé de 35 points.

Alors que se profilent les deux prochaines manches disputées ce week-end sur le Slovakia Ring, le Français sait qu’il peut réduire encore l’écart sur l’Argentin lors des courses à venir.

Pourtant, deux semaines auparavant sur le Nürburgring, alors que Lopez remportait la victoire dans la course 1 et décrochait la deuxième place dans la seconde manche (portant son avance à 50 points), Muller déclarait que pour lui le championnat était "terminé". Le quadruple champion du monde est revenu sur ces propos.

Depuis le Hungaroring, je me suis aperçu que le travail accompli commence à payer.

Yvan Muller.

"Je ne pensais pas que tant de gens l’auraient cru, mais c’est ce que j’ai dit", a admis le pilote alsacien au site touringcartimes.com. "J’avais l’impression que l’on m’avait posé la même question une dizaine de fois, alors j’ai décidé de dire quelque chose de différent et vous raconter n’importe quoi. Mais personne n’a cru ce que j’ai dit les neuf fois précédentes".

Avant d’aborder les courses du Slovakiaring, Muller a désormais retrouvé confiance en ses capacités à contrer José Maria Lopez dans la course au titre. "Depuis le Hungaroring, je me suis aperçu que le travail accompli commence à payer", poursuit-il. "J’ai changé beaucoup de choses, dans ma préparation, dans mes réglages et dans mon pilotage. La combinaison de tous ces facteurs m’a permis d’être plus performant en qualifications et en course".

"C’est une longue saison, et nous n’en sommes pas encore à la moitié", conclut-il. "Je vais me battre jusqu’au bout. Le Slovakiaring est assez similaire au Hungaroring et le Moscow Raceway, deux circuits sur lesquels je me sens à l’aise, je suis donc assez confiant".

Prochain article WTCC
WTCC - Honda : « Notre équipe a réalisé un travail incroyable »

Previous article

WTCC - Honda : « Notre équipe a réalisé un travail incroyable »

Next article

Huff encore le plus rapide à Monza le mercredi

Huff encore le plus rapide à Monza le mercredi

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Slovaquie
Lieu Slovakia Ring
Pilotes Yvan Muller
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités