Yvan Muller – "Le Championnat n’est pas terminé"

Avec 55 points de retard sur son équipier José Maria Lopez avant les quatre derniers meetings de la saison, Yvan Muller sait qu’il lui sera difficile d’aller chercher le pilote argentin. Il précise cependant qu’il ne baissera pas les bras.

Quatre fois Champion du Monde de la discipline, Yvan Muller arrivait dans la peau du favori au titre en 2014, lorsqu’il rejoignait Citroën aux côtés de deux pilotes certes talentueux mais inexpérimentés dans la discipline : José Maria Lopez et Sébastien Loeb. Pourtant, au fil de l’année dernière, Lopez prenait l’ascendant sur les deux Français, à la faveur il est vrai d’un cruel manque de réussite de Muller.

Bien décidé à prendre sa revanche en 2015, ce dernier connaissait un nouveau début de saison difficile, avec un résultat hors des points en Argentine (consécutif à une escapade hors piste) puis une pénalité sur la grille à Marrakech suite à un accrochage avec Mehdi Bennani en Amérique du Sud. Alors que Lopez alignait une nouvelle fois les victoires, le pilote le plus titré du WTCC rongeait son frein.

Pourtant, Yvan Muller amorçait son retour en Russie, puis en Slovaquie, où il se montrait clairement au-dessus du lot alors que Lopez connaissait en revanche une sensible baisse de performance. Revenu à une vingtaine de points de son rival, Muller voyait ce dernier reprendre du champ après Le Castellet et Vila, où Lopez décrochait deux nouveaux succès. Dans la cité portugaise, Lopez signait en effet son 6e succès de la saison (contre quatre pour Muller), ce dernier se classant 7e de la course 1 après des qualifications difficiles, avant de terminer deuxième de la course 2 derrière son équipier Ma Qing Hua.

"J’ai perdu quelques points [au Portugal] mais c’est la course", commente Yvan Muller. "Malheureusement, les qualifications se sont mal passées pour moi, et lorsque les qualifications se passent mal, c’est compliqué de prendre des gros points lors des deux courses. Mais au final, j’ai fait un podium et une 7e place et, honnêtement, après les qualifications, je ne pouvais pas prétendre à mieux".

Bien sûr, cela sera compliqué, mais pas impossible.

Yvan Muller.

Alors que la saison se prépare à rentrer dans sa dernière ligne droite, avec quatre déplacements en Asie (Japon, Chine, Thaïlande et Qatar), Muller est le seul pilote susceptible d’empêcher « Pechito » Lopez de décrocher un second titre consécutif.

"Le Championnat n’est pas terminé", poursuit le tricolore. "Bien sûr, cela sera compliqué, mais pas impossible".

Le Championnat WTCC reprend ses droits le 11 septembre sur le circuit de Motegi, au Japon.

A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Yvan Muller
Type d'article Actualités
Tags citroen, muller, wtcc