Alonso : "Courir en Espagne est un sentiment très fort !"

Fernando, Bahreïn a été une course difficile pour vous et l’équipe

Fernando, Bahreïn a été une course difficile pour vous et l’équipe. Quel bilan en avez-vous tiré ?


La course a été difficile, oui, mais nous nous y étions préparés. Notre qualification avait été une bonne surprise mais nous savions que notre rythme en course ne nous permettrait pas de prétendre à beaucoup mieux qu’une dixième place. Nous n’avons pas réussi à entrer dans les points, ce qui avait pourtant été le cas lors des deux premières courses. Nous manquions de vitesse en ce début de saison et c’est ce que nous espérons avoir corrigé avec les dernières évolutions que nous avons été en mesure d’apporter. Je sais que l’équipe fait son maximum pour progresser au plus vite. De mon côté, elle sait que je ne lâche rien en course et je continuerai de le faire ce week-end encore.

Vous vous préparez à disputer votre Grand Prix national. Est-ce un sentiment particulier pour vous ?


C’est bien entendu un sentiment très fort. Je bénéficie ici d’un soutien sans pareil et c’est forcément très motivant. Certains y voient une certaine forme de pression, moi non. Cela a tendance à me sur-motiver, à me donner envie de me dépasser encore davantage. J’espère être en mesure d’offrir au public espagnol un beau spectacle. Et avec deux Grands Prix en Espagne cette année, je suis gâté !

Le retour en Europe s’accompagne toujours d’évolutions, de nouveaux packages. L’équipe a beaucoup travaillé pour vous fournir un package plus performant. Avez-vous en effet noté des progrès ?


Après les trois premiers Grands Prix, il était clair que nous n’étions pas au niveau des meilleurs. Nous manquions de vitesse, la voiture était parfois instable dans les virages rapides, au freinage. L’équipe a fait de gros efforts pour proposer des évolutions tant sur le plan aérodynamique qu’au niveau mécanique. Nous avons travaillé en piste à Barcelone la semaine dernière et les premiers résultats se sont révélés encourageants. Reste à voir maintenant comment nos concurrents auront eux aussi progressé.

Que pouvez-vous espérer de ce Grand Prix d’Espagne ?


Je pense qu’une fois encore ce sera une course très disputée. Toutes les équipes et pilotes connaissent ce circuit sur le bout des doigts, il est donc impossible de faire la différence à ce niveau. J’espère que notre travail finira par payer et que notre monoplace nous permettra de remonter dans le peloton. Ce ne sera sans doute pas facile. Les qualifications seront une fois de plus essentielles, il faudra bien se placer et ensuite essayer de tirer le maximum pour marquer des points, aussi gros que possible.

Source : ING Renault F1 Team

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités