D'où vient le prochain Adrian Newey de la F1?

On ne parle de l'échelle vers la Formule 1 que forment les formules de promotion que lorsqu'il s'agit d'évoquer de la préparation des nouveaux pilotes de Grand Prix.

Mais tandis que la progression des pilotes à travers les séries junior est sujette à de nombreux débats, on ne porte que peu d'attention à celle des mécaniciens et des ingénieurs à travers les différents championnats.

En fait, on dirait que seules les compétences des pilotes importent lorsqu'ils se familiarisent avec des voitures de plus en plus puissantes, des ailerons de plus en plus complexes, et la présence ou l'absence d'aides au pilotage.

Mais ceux qui travaillent en bord de piste ont besoin d'aide, eux aussi.

Le prochain Newey

Ces dernières décennies, des ingénieurs comme Adrian Newey et Gary Anderson - qui ont tous deux été recrutés par des écuries de F1 alors qu'ils étaient encore jeunes et inexpérimentés - ont passé la première partie de leur carrière à dessiner et faire rouler des voitures dans de nombreux championnats : CART, F3, voitures de sport, et caetera.

Ils ont ainsi engrangé une large expérience du sport automobile dans diverses catégories, ce qui leur a permis de réutiliser leurs astuces et leurs méthodes d'une série à l'autre. Il arrivait parfois que l'application de concepts considérés comme évidents au Royaume-Uni soit innovante aux États-Unis (et vice versa).

De façon plus importante, cependant, les designers et ingénieurs de demain passaient leurs premières années en activité dans des championnats où le développement était un processus constant et essentiel à la compétitivité.

Pour ceux qui travaillent en sport automobile de nos jours, les seuls emplois disponibles sont trouvés dans des formules de promotion qui sont bien souvent monotypes.

Un manque d'innovation

Sans besoin de design, et avec peu de perspectives d'apprentissage dans le domaine du développement aéro, passer d'une catégorie monoplace à la Formule 1 avec les compétences nécessaires devient un énorme défi.

Les études universitaires en sport automobile et dans les matières qui y sont liées sont désormais la voie que les aspirants au paddock préfèrent emprunter. De nombreuses équipes de F1 disposent même de programmes de recrutement de diplômés et organisent des stages.

Mais ce sont les nouvelles innovations en matière d'apprentissage en ligne qui pourraient donner à ceux qui travaillent actuellement dans des championnats monoplaces l'opportunité d'acquérir une expérience pratique du CFD en tant qu'outil de développement aérodynamique dans un environnement compétitif.

UniFi Motorsport Ltd a récemment lancé un département aérodynamique de F1 virtuel qui permet aux participants de simuler une année en aéro F1 : ils développent une voiture en fonction de la réglementation technique actuelle de la FIA en utilisant le CFD, avant de se confronter aux autres engagés à des moments précis de la "saison".

Des courses en ligne

L'éminence grise de ce projet est Tim Milne, chef du département aérodynamique de Manor, passé par Caterham, Super Aguri, Honda et Renault lors de sa carrière en F1.

"Le projet durera le temps d'une année universitaire complète, à partir du mois d'octobre, lorsque nous dévoilerons le modèle F1 de base en CAO avec le modèle CFD qui lui est associé et un manuel pour les guider lors des premiers jours," explique Milne.

"Nous inviterons ensuite toutes les équipes à envoyer leur meilleur design lors de la "Course 1" à Noël ; ce sera la première fois qu'ils verront comment ils se sont débrouillés face aux autres équipes dans leur développement de l'aérodynamique de la voiture. Nous recommencerons cela avec une autre course à Pâques, et une dernière course à la fin du trimestre d'été."

"Le projet donnera aux étudiants l'opportunité unique de développer l'aérodynamique d'une Formule 1 en utilisant les approches et techniques CFD qui sont largement utilisées dans l'industrie du sport automobile."

"Notre partenaire technique Total Sim a développé un processus CFD facile à utiliser, basé sur un cloud, qui permettra aux étudiants de se concentrer sur la compréhension des structures de flux d'air autour d'une monoplace, sans la barrière traditionnelle que représente l'apprentissage d'un package et d'un code CFD, qui sont complexes."

"SGI fournit l'accès à un High Performance Cluster qui permettra à toutes les équipes participantes d'évaluer des possibilités de développement illimitées et de concourir avec leurs designs."

À l'échelle internationale

La Formule 1 a développé son empreinte mondiale et a également commencé à attirer des ingénieurs potentiels de pays où le sport automobile ne fait pas partie de la culture locale.

Ceux qui n'ont pas les ressources nécessaires pour se rendre en Europe dans l'optique de faire une sorte de stage ou d'apprentissage au sein d'une équipe de F1 en activité utilisent désormais des opportunités d'apprentissage à distance pour accroître leurs chances d'obtenir un emploi de rêve.

Chris Vettos, d'Afrique du Sud, a été attiré par le programme UniFi précisément pour cette saison : "Je me suis impliqué dans le projet UniFi Motorsport parce que je suis passionné par le sport automobile."

"Pour un étudiant en ingénierie originaire d'Afrique du Sud, où il y a très peu de constructeurs de course, il il est très difficile de prendre de l'expérience dans le design des voitures de course. Le projet UniFi Motorsport m'apportera non seulement l'expérience dans le design des voitures de course, mais me préparera également pour une carrière en sport automobile."

Un avenir meilleur

À l'heure actuelle, la majorité des outils d'apprentissage en ligne, dans le domaine du sport automobile, se concentre sur ceux qui ont des connaissances de base dans cette industrie, qu'elles soient théoriques ou conceptuelles, mais qui manquent d'expérience pratique.

Alors que le développement, en sport automobile, dépend de plus en plus de la simulation, que ce soit dans les bureaux ou sur le simulateur lui-même, celle qui permettra d'apprendre en sport automobile et de s'y forger une carrière peut devenir une véritable industrie en pleine expansion.

Voilà ce qui nous aidera à faire venir la prochaine génération d'ingénieurs-stars, qui seront indispensables pour aider à faire des pilotes F1 de l'avenir des vainqueurs et des héros.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Analyse
Tags engineering, newey