Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Course dans
08 Heures
:
27 Minutes
:
53 Secondes
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
26 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
60 jours

Quand les piranhas ont pris Schumacher à Jordan (2/2)

partages
commentaires
Quand les piranhas ont pris Schumacher à Jordan (2/2)
6 août 2014 à 18:00

Précédemment, Jordan avait fait courir Schumacher en Belgique sans avoir conclu de contrat au moment opportun, et l’Allemand, convoité de tous côtés, allait rapidement changer de main

Précédemment, Jordan avait fait courir Schumacher en Belgique sans avoir conclu de contrat au moment opportun, et l’Allemand, convoité de tous côtés, allait rapidement changer de main.

Walkinshaw a donc consulté ses avocats, pour connaître la nature de l’accord qui liait Jordan à Schumacher. Les deux hommes se sont ensuite entretenus avec l’Allemand à Londres, et ont conclu un véritable contrat prenant effet dès la course suivante, de Monza. Il remplaçait Roberto Moreno dans l’équipe de Flavio Briatore.

Moreno n’a pas voulu se laisser faire, et a gagné son procès contre Benetton. Or, le complot allait plus loin encore, car même Bernie Ecclestone tirait les ficelles de l’intrigue à l’époque. Tous les protagonistes se sont retrouvés à la Villa d’Este le 5 septembre 1991, trois jours avant le Grand Prix d’Italie, et Moreno, manipulé par les acteurs les plus influents du sport, y a reçu une enveloppe de 500000 dollars pour laisser filer son baquet au profit de l’Allemand.

L’affaire avait fait grand bruit, si bien qu’Ayrton Senna lui-même avait exprimé son dégoût face aux méthodes employées :

Ce qu’il s’est passé n’est pas correct. La presse parle toujours des têtes d’affiche, si bien que jusqu’à ce qu’un de nous en parle, de tels événements passent inaperçus dans l’indifférence générale. Moreno est un bon pilote. Il est dévoué. C’est un professionnel, et il avait un contrat pour toute la saison.

Le pion qu’était alors Michael Schumacher a saisi sa chance sur la piste, avec des hauts et des bas, pour finalement faire oublier cette sordide affaire grâce à 91 victoires en Grand Prix. L’équipe Jordan termina la saison avec Moreno, puis Alex Zanardi au volant du second baquet. Benetton a poursuivi sa collaboration avec l’Allemand jusqu’à fin 1995, avec deux titres mondiaux empochés.

Article suivant
Quand les piranhas ont pris Schumacher à Jordan (1/2)

Article précédent

Quand les piranhas ont pris Schumacher à Jordan (1/2)

Article suivant

Une heure avant la course : Le responsable pneumatiques (2/6)

Une heure avant la course : Le responsable pneumatiques (2/6)
Charger les commentaires