Ralf : "Ma seconde impression n'est pas si bonne"

Après avoir affirmé voilà quelques mois que sa nouvelle Toyota avait fait un pas en avant, et s'être déclaré confiant quant à la saison à venir, il semblerait que l'allemand ait changé d'avis

Après avoir affirmé voilà quelques mois que sa nouvelle Toyota avait fait un pas en avant, et s'être déclaré confiant quant à la saison à venir, il semblerait que l'allemand ait changé d'avis.

Plus proche de la queue du peloton que de la tête, les essais semblent révéler une incapacité effarante de l'écurie japonaise à élever son niveau de performance.

"Ma première impression était bonne, mais la deuxième ne l'était pas tant que ça", confirme le frère du septuple champion du monde.

Visiblement le manque d'adhérence, qui pose problème à de nombreuses équipes, affectent particulièrement le Team Toyota. La stabilité dans les virages à haute vitesse serait également en cause, pénalisant la monoplace de près d'une seconde au tour. Mais le cadet des Schumacher ne sombre pas pour autant dans l'alarmisme.

"Nous sommes toujours une jeune équipe, nous ne pouvons nous attendre à être au sommet dès le début, nous progresserons tout au long de la saison pour améliorer cela. Tester n'est jamais facile, si vous demandez à n'importe qui dans le Paddock, il vous répondra la même chose, il faut plus de temps" défend Ralf.

Difficile pourtant de masquer l'inquiétude chez l'écurie nippone, qui avait pourtant soulevé pleins d'espoirs en 2005, et qui aujourd'hui voit ses illusions s'envoler peu à peu.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités