DTM - Audi : La belle série s'arrêtera là (+photos)

Après remporté le titre en 2007 (Mattias Ekström), 2008 et 2009 (Timo Scheider), Audi doit céder sa couronne à Mercedes suite à une saison en demi-teinte

Après remporté le titre en 2007 (Mattias Ekström), 2008 et 2009 (Timo Scheider), Audi doit céder sa couronne à Mercedes suite à une saison en demi-teinte.

Timo Scheider, déjà éliminé de la course au titre avant Hockenheim, avait pourtant fait le plus dur en partant depuis la pole position. Mais une fois encore, le niveau de compétitivité des Mercedes et de Di Resta en particulier était impressionnant.

Mattias Ekström, seul pilote Audi mathématiquement encore en lutte pour le sacre avant la course, abandonna assez rapidement, scellant le destin de la firme d'Ingolstadt. Néanmoins, le double podium de Scheider et de Rockenfeller, sur son A4 privée 2008, reste un motif de satisfaction.

En effet, hormis Paul Di Resta, aucune Mercedes ne semblait au niveau des A4 ce dimanche, comme en témoigne le classement de la course. En plaçant quatre voitures dans le top 6, Audi confirme son retour en forme. L'abandon prématuré d'Alexandre Prémat, parti quatrième, aurait d'ailleurs pu saler l'addition. Désormais relâchés, les pilotes de la firme aux quatres anneaux n'ont qu'un seul but : gagner à Adria et à Shanghai.

- Audi Sport team Abt : 15pts
- Audi Sport team Phoenix : 6pts
- Audi Sport team Rosberg : 0pts

Timo Scheider (2e) :


"Les premiers mètres se sont bien passé et j'ai pris un bon départ. Le fait de faire un petit écart était la bonne chose, comme ça Rockenfeller pouvait contenir Paffett. Je pensais que si tout allait bien au départ ça devrait aller. J'ai remarqué que je creusé l'écart avec les pilotes derrière moi et je priais pour qu'il ne m'arrive rien. Malheureusement, il y a eu une voiture de sécurité et j'ai dû tout reprendre à zéro. Après ça, je pilotais au rythme que je pouvais."

"A ce moment, Di Resta a commencé à nous mettre indirectement sous pression, nous avons donc choisi une stratégie relativement agressive afin de conserver nos chances après le premier arrêt. Même après le second arrêt ça aurait pu tenir mais nous avions malheureusement quelques mètres de retard. J'aurais aimé batailler contre lui mais en tant que candidat au titre de champion, il n'aurait probablement pas pris de gros risques."

Mike Rockenfeller (3e) :


"Je suis content de ma performance sur le week-end, mais ça va sans dire que j'aurais aimé gagner une position au départ comme je partais deuxième. Je n'ai pas réussi à le faire. Dès lors, il était clair dans ma tête que je devais défendre ma position contre Paffett, ce que j'ai réussi à faire. J'ai même réussi à creuser l'écart avec lui."

"Je n'ai pas vu Di Resta de toute la course et quand j'ai vu qu'il était passé devant Scheider, je savais que la troisième place serait le meilleur résultat possible. Je me suis alors concentrer pour conserver ma position. Je suis heureux, l'équipe a fait deux très bons arrêts et ce fut une bonne journée pour nous."

Martin Tomczyk (5e) :


"Au début, la course était mouvementée. J'ai pris un bon départ mais après le passage de la voiture de sécurité, j'ai eu de sérieux problèmes de pneus et je n'étais pas capable de garder le rythme. Après le premier arrêt ça allait mieux et ça s'est encore amélioré après le second. J'ai rattrapé Paffett et je l'ai attaqué. J'ai failli passer devant lui mais Jarvis est arrivé par derrière et s'est mêlé à la bataille. Malheureusement, aucun de nous n'a profité de la situation."

Oliver Jarvis (6e) :


"Mon départ était vraiment mauvais mais j'ai pris le second virage à l'extérieur, ce qui m'a permis de gagner une ou deux positions à nouveau. Après avoir évité chaos dans le premier tour, je roulais vite et j'étais plus rapide que Tomczyk. Je l'ai doublé pendant l'arrêt au stand mais ensuite il a été plus rapide avec les pneus neufs et m'a dépassé. A la fin, il y a eu une belle bataille entre Tomczyk, Paffett et moi. C'est une course que j'ai vraiment aimé."

Alexandre Prémat (abandon - suspension) :


"J'ai commencé à la quatrième place puis Paul Di Resta m'a attaqué assez fort. Nous roulions porte contre porte. Sa manœuvre était agressive et je me suis retrouvé cinquième. Le rythme de notre groupe était bon. Malheureusement, mon premier arrêt à duré plus longtemps que prévu."

"Quand je suis reparti, Jamie Green est sorti de son emplacement dans les stands et a touché ma roue avant droite. J'ai commencé à perdre de l'air et finalement mon pneu a éclaté, cassant ma suspension. Je suis sorti dans les graviers et c'était la fin de course. C'est vraiment décevant car sur cette course nous aurions pu marquer beaucoup de points."

Mattias Ekström (abandon - suspension) :


"Si on démarre la course à l'arrière, on s'attend toujours à des situations compliquées. Depuis que je roule, j'ai toujours remarqué que c'était plus difficile derrière, surtout que l'on ne voit pas aussi bien. Le facteur principal a été la mauvaise performance en qualifications. Bien sûr, c'est décevant de devoir abandonner dans le premier tour mais je suis impatient d'être à la prochaine course."

Markus Winkelhock (abandon - accrochage) :


"Mon départ était bon parce que je me suis rapproché de Prémat et de Di Resta. Malheureusement, il n'y avait de la place nul part pour moi et j'ai dû rester derrière. Au moins j'ai pu défendre ma position. A l'entrée du virage 4, je roulais à l'extérieur et j'ai senti un impact énorme sur le côté. Cela signifiait simplement qu'une autre de mes courses était terminée."

Miguel Molina (abandon - accrochage) :


"Mon départ était bon, bien que j'ai été prudent. Mais j'ai encore gagné une position en freinant trop tard dans le virage 4 avant que je me fasse heurter. Je crois que c'était Spengler. J'ai freiné tard mais apparemment lui n'a pas freiné du tout. C'était la fin de ma course. Je suis déçu mais ça fait parti de la course. Nous devons nous réjouir sur les aspects positifs du week-end."

Katherine Legge (abandon - accrochage) :


"Mon départ était correcte même si les roues ont patiné. Cela n'avait pas d'importance puisque quelques virages plus loin il y avait un gros crash et c'était terminé pour ma course. Malheureusement, je n'ai rien d'autre à dire."

Wolfgang Ullrich, Audi Motorsport :


"Avec deux voitures sur la première ligne, nous espérions évidemment la victoire. Nous avons finalement deux pilotes sur le podium et ça ne fait aucun doute que ce n'est pas un mauvais résultat. Mais Paul Di Resta a été un peu plus rapide et a pu tourner la course en sa faveur. En tant qu'équipe, nous étions forts ce week-end. Nous gardons comme objectif de gagner la prochaine course et nous allons continuer à travailler dur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries DTM
Pilotes Martin Tomczyk , Timo Scheider , Mattias Ekström , Katherine Legge , Alexandre Prémat , Mike Rockenfeller , Oliver Jarvis , Markus Winkelhock , Miguel Molina , Jamie Green
Type d'article Actualités