Le Mans - 7 mois plus tard, le crash de Duval reste sous investigation

En juin 2014, Loïc Duval était le premier pilote de l'Audi n°1 à prendre la piste lors des premiers essais libres des 24 Heures du Mans

En juin 2014, Loïc Duval était le premier pilote de l'Audi n°1 à prendre la piste lors des premiers essais libres des 24 Heures du Mans. Le Français, alors tenant du titre, a malheureusement vu sa semaine s'arrêter prématurément en raison d'un accident spectaculaire.

Alors que l'Audi R18 e-tron quattro détruite dans les esses Porsche témoignait de la violence du choc, Duval avait été contraint de renoncer à prendre le départ des 24 Heures, trop endolori après un choc important et une nuit passée en observations à l'hôpital. Le proto LMP1 s'était littéralement envolé…

Trois mois plus tard, Duval reprenait la compétition en WEC pour boucler la saison aux côtés de Lucas di Grassi et Tom Kristensen. Alors qu'il est désormais tourné vers 2015, il a révélé que les raisons de sa terrible cabriole mancelle étaient toujours en partie mystérieuses.

"C'est toujours sous investigation", a-t-il déclaré à la radio locale Intensité. "On a quelques vidéos du crash, surtout la fin de l'accident, on a des acquisitions de données qui sont sur la voiture et qu'on a pu récupérer. Maintenant il y a quelques zones d'ombres et donc c'est encore sous investigation : ils ne savent pas exactement ce qui s'est passé, si c'est une erreur de pilotage, s'il y a eu un élément sur la piste qui m'a fait perdre l'adhérence, ou s'il y a eu un souci technique."

Duval ne se souvient absolument pas de son accident. Un mal pour un bien, puisqu'il a expliqué que cela lui avait permis de ne ressentir aucune appréhension au moment de reprendre le volant de la R18.

En 2015, il sera le leader naturel d'un équipage qui accueille Oliver Jarvis, promu pour remplacer un Kristensen parti à la retraite. Le Français est confiant pour que l'osmose se fasse rapidement, alors que l'objectif de l'année sera avant toute chose de gagner Le Mans.

"Je pense que le plus important pour notre équipage sera de trouver ce feeling, de trouver cet esprit d'équipe entre les trois pilotes", a expliqué Duval. "Mais tout le monde se connait déjà très bien, donc je pense qu'il y aura peu de temps de prise de position pour les uns et pour les autres. Les objectifs vont vite revenir à la normale."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Tom Kristensen , Oliver Jarvis , Lucas Di Grassi , Loïc Duval
Type d'article Actualités