Le Mans, Essais Libres - Toyota et Audi dans un mouchoir

B

B.D., Le Mans - Les choses sérieuses ont commencé au Mans ! Après trois journées dédiées en grande partie au public, à travers le pesage notamment, les voitures ont pris la piste à 16 heures pétantes, plongeant enfin le mythique tracé manceau dans le bruit. La première heure aura été plutôt sage, même si Toyota a affiché d’emblée la couleur en se plaçant en tête comme lors de la Journée Test. Audi répondait une première fois en faisant chuter le chrono sous les 3:25, avant que Nicolas Lapierre sur la Toyota n°8 n’allume en violet pour passer en 3:23.652.

Pour la Nissan ZEOD RC, ce début de roulage aura bien mal débuté avec un problème de transmission dès le tour de sortie, immobilisant la pensionnaire du 56e stand alors aux mains de Lucas Ordonez. Des problèmes affectant également la Porsche GT d’usine n°92.

On vient tout juste de terminer la première heure d’essais lorsque Loïc Duval, alors deuxième, s’envole et sort violemment de la piste dans la nouvelle portion, après le virage du pont. Il venait d’améliorer le premier secteur. L’image de la carcasse disloquée de la R18 e-tron quattro est effrayante et l’attente de nouvelles difficile. Fort heureusement, le Français s’extrait seul de son proto pour monter dans l’ambulance et rejoindre l’hôpital afin de subir un check-up médical complet.

Interrompue au drapeau rouge durant 50 minutes, la séance reprend pour les deux dernières heures. Aucun incident majeur n’est à signaler dans l’heure qui suit, les équipes se concentrant sur les réglages et évaluations de consommation. Nakajima avec la Toyota n°7, puis Lotterer avec l’Audi n°2 se rapprochent de la TS040 de tête en entrant dans la même seconde. Chez Porsche, les deux 919 Hybrid évoluent à 3 et 5 secondes de la tête, tandis que les Rebellion effectuent un début timide à plus de 12 secondes de Toyota.

Un deuxième drapeau rouge vient interrompre cette séance libre lorsque la Porsche GTE AM n°67 d’Erik Maris s’immobilise après un contact dans la première chicane des Hunaudières. Le feu repasse au vert pour quelques minutes seulement puisque une sortie de piste d’un Ferrari à la seconde chicane cette fois provoque un drapeau rouge définitif, qui signifie la fin des essais libres.

En LMP2, le meilleur temps revient à la Morgan-Judd n°35 du OAK Racing, tandis que l’Aston Martin n°95 prend la tête en LMGTE Am, se payant le luxe de devancer la Ferrari AF Corse n°51. Du côté du 56e stand, la ZEOD RC n’aura pas repris la piste.

La première séance qualificative aura lieu de 22 heures à minuit.

WEC - 24 Heures du Mans 2014 - Essais Libres
Equipe Cat. Pilotes Temps
01   Toyota Racing LMP1 Davidson-Lapierre-Buemi 3:23.652
02   Audi Sport LMP1 Tréluyer-Fassler-Lotterer 3:23.976
03   Toyota Racing LMP1 Wurz-Sarrazin-Nakajima 3:24.291
04   Audi Sport LMP1 Di Grassi-Duval-Kristensen 3:24.729
05   Audi Sport LMP1 Albuquerque-Bonanomi-Jarvis 3:24.829
06   Porsche Team LMP1 Bernhard-Webber-Hartley 3:26.602
07   Porsche Team LMP1 Dumas-Jani-Lieb 3:27.374
08   Rebellion Racing LMP1-L Heidfeld-Prost-Beche 3:31.212
09   Rebellion Racing LMP1-L Kraihamer-Belicchi-Leimer 3:36.345
10   OAK Racing LMP2 Brundle-Mardenborough-Shulzhitskiy 3:42.972
...
27   Aston Martin Racing LMGTE Am Poulsen-Hansson-Thim 3:57.15
28   AF Corse LMGTE Pro Bruni-Vilander-Fisichella 3:57.028
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Nicolas Lapierre , Loïc Duval , Aston Martin , Lucas Ordoñez , Erik Maris
Équipes Toyota Racing , Porsche Team , Aston Martin Racing , AF Corse , OAK Racing
Type d'article Actualités