Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

L'accès au circuit d'Imola toujours bloqué pour les écuries

Les préparatifs du Grand Prix d'Émilie-Romagne continuent de prendre du retard, alors que des décisions pourraient intervenir au cours de la journée.

La piste mouillée

La situation demeure compliquée à Imola, alors que les intempéries continuent de frapper le nord de l'Italie et plus particulièrement l'Émilie-Romagne. Les autorités évaluent continuellement les risques et maintiennent à ce stade les mesures de précaution, en demandant notamment aux membres des écuries et au personnel de ne pas se rendre sur le circuit jusqu'à nouvel ordre.

Les lieux ont été évacués mardi après-midi devant le risque d'inondation, et les préparatifs en vue du Grand Prix qui doit avoir lieu ce week-end sont donc en stand-by. La journée du mercredi est généralement cruciale pour la mise en place des écuries, ce qui va entraîner un retard de plus en plus difficile à gérer à mesure que les heures passent.

Concernant les prévisions météorologiques, des pluies importantes continuent de toucher la région aujourd'hui et l'alerte rouge émise par la protection civile reste en vigueur jusqu'à ce mercredi soir au moins.

Mardi soir, la rivière Santerno est certes repassée sous la cote d'alerte, qu'elle avait atteinte en milieu de journée, mais les difficultés ne sont pas écartées pour autant. En effet, plusieurs zones du circuit sont actuellement inondées, notamment le lieu destiné aux équipes de télévision. C'est aussi le cas du paddock dédié à la Formule 2, tandis que les stands et le paddock F1 sont pour le moment épargnés. 

Ce mercredi matin, les dirigeants de la Formule 1, les organisateurs du Grand Prix d'Émilie-Romagne et les autorités locales doivent discuter de la manière dont ils vont gérer la situation autour d'Imola, et de la suite à donner pour l'épreuve. Une communication officielle pourrait intervenir dans l'après-midi.

Les conditions météorologiques devraient s'améliorer à partir de jeudi, mais la probabilité reste forte de voir, a minima, le programme du week-end être perturbé d'une manière ou d'une autre. Surtout, le plus gros défi concerne les infrastructures autour du circuit et la gestion des flux puisque de nombreuses routes et plusieurs ponts sont fermés à la circulation en raison des crues. Un public nombreux est attendu pour le premier Grand Prix européen de l'année, ce qui pourrait compliquer un peu plus encore l'organisation de l'événement dans de telles circonstances.

Plusieurs solutions sont envisageables à ce stade. Elles vont du maintien du programme tel qu'il était défini à la réduction du public autorisé à assister au Grand Prix, en passant par un éventuel réagencement du programme en le compactant pour donner plus de temps de préparation avant de commencer le week-end. Car les écuries ont déjà perdu une demi-journée de travail mardi et au moins une autre ce mercredi. 

Avec Jonathan Noble

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent La performance dans le trafic est le point faible de la Haas
Article suivant Ferrari devrait reporter l'introduction de sa nouvelle suspension

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse