Alonso estime que le GPDA n'est pas une obligation

Le fait que Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen refusent toujours de rejoindre le Grand Prix Drivers' Association a provoqué de nombreuses réactions depuis l'Australie

Le fait que Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen refusent toujours de rejoindre le Grand Prix Drivers' Association a provoqué de nombreuses réactions depuis l'Australie.

En Malaisie, où sera disputée la seconde épreuve de la saison 2008, Fernando Alonso a évoqué la décision de ses collègues. Même s'il regrette la situation, l'espagnol respecte leur choix.

"Je pense que tout le monde à son avis et prend ses propres décisions. Bien sûr, le GPDA est un groupe qui améliore la sécurité pour tous les pilotes depuis plusieurs années - nous inspectons le circuit avant d'arriver et nous collaborons étroitement avec la FIA."

"L'an passé nous avons amélioré la sécurité lors des tests et désormais il y a des médecins, des ambulances et des hélicoptères, comme lors des courses. Auparavant nous étions un peu des kamikazes pendant les essais."

"Je pense que le GPDA fait du bon travail au niveau de la sécurité et l'argent récolté va également à des oeuvres de charité. Donc si les pilotes ne veulent pas s'impliquer dans le GPDA, c'est ok et c'est leur choix. Je ne peux rien de plus."

"Evidemment plus il y a de pilotes plus nous sommes puissants, mais je ne peux rien de mal là-dessus parce que c'est leur décision. Mais j'ai rejoint le GPDA parce que je ne veux pas risquer ma vie dans la voiture."

Parmi les vingt deux pilotes participant au championnat du monde de F1, seuls quatre ne s'investissent pas dans le GPDA : Anthony Davidson, Lewis Hamilton, Kimi Räikkönen et Adrian Sutil.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Anthony Davidson , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Adrian Sutil
Type d'article Actualités