Button partage le point de vue de Montoya sur la F1

Jenson Button le reconnait lui-même, il a rarement été d’accord avec Juan-Pablo Montoya par le passé. Mais ces deux-là ont visiblement trouvé une idée commune à mettre en avant : les pilotes de F1 reçoivent désormais beaucoup trop d’informations depuis le muret des stands, ce qui altère l’importance de leur ressenti dans la monoplace. 

En marge du dernier Conseil Mondial du Sport Automobile à Mexico, Montoya avait donné une interview remarquée, durant laquelle il estimait que les pilotes actuels en F1 n’étaient plus au centre du jeu. Le Colombien regrettait notamment le trop-plein de données délivrées au pilote, notamment en course, ironisant sur les messages radios appelant à réduire le rythme pour le bien des pneus ou de la consommation d’essence.

Moins de place pour faire la différence

Retiré de la F1 depuis bientôt dix ans, l’ancien pilote Williams et McLaren a connu la discipline aux côtés d’un Jenson Button qui y est toujours présent et qui a pu percevoir son évolution de l’intérieur. Au sujet des nombreuses données dont disposent désormais les pilotes, le Britannique partage ainsi le point de vue de Montoya. 

"Quand Juan-Pablo courait, il n’y avait pas tous ces capteurs", rappelle le Champion du Monde 2009. "Quand nous courions tous les deux à l’époque, quand on accédait à la Formule 1, il s’agissait d’apprendre les pneus, de trouver ses sensations, d’apprendre par soi-même. Ce n’était pas l’équipe qui vous disait jusqu’à quel point attaquer dans un virage et comment les pneus allaient chauffer dans un autre." 

"Il y a beaucoup plus d’informations offertes désormais, que vous allez prendre si vous êtes un nouveau pilote. Mais pour moi, c’était un domaine où l’on pouvait s’améliorer soi-même, et l’on pouvait faire du meilleur travail que d’autres pilotes et cela pouvait faire une différence. Maintenant, ce n’est pas le cas, donc je suis d’accord avec Juan-Pablo, ce qui est très inhabituel!"

Récemment, le Groupe Stratégique F1 a pris des décisions pour recentrer le rôle du pilote en F1. La première d’entre elles sera appliquée dès le prochain Grand Prix en Belgique, avec l’interdiction de l’assistance pour les départs. 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Juan Pablo Montoya
Type d'article Actualités
Tags aides, données, déclarations, pilotage, radio