DRS : L'invention de l'année ?

Il y a encore quelques années, cette idée aurait semblé totalement farfelue : Permettre aux pilotes de Formule 1 de changer radicalement l'inclinaison de leur aileron arrière en pleine course pour se procurer un avantage de vitesse, un artifice digne des jeux vidéo

DRS : L'invention de l'année ?

Il y a encore quelques années, cette idée aurait semblé totalement farfelue : Permettre aux pilotes de Formule 1 de changer radicalement l'inclinaison de leur aileron arrière en pleine course pour se procurer un avantage de vitesse, un artifice digne des jeux vidéo.

Et pourtant, l'idée a fait son chemin jusqu'à être introduite cette saison sur les monoplaces de la catégorie reine, avec les règles d'utilisation que l'on connaît. Après un aperçu décevant et inquiétant lors du premier Grand Prix de la saison à Melbourne, le DRS a par la suite fait ses preuves. Que ce soit en Malaisie, en Chine ou plus récemment au Canada, le système a permis de faciliter certains dépassements.

Artifice en trompe-l’œil diront certains, invention de l'année diront les autres ! Après avoir conquis la majorité des pilotes, l'aileron arrière mobile déclenche les applaudissements des observateurs du sport automobile, à commencer par le manager de Kimi Raikkonen, qui semble pourtant bien loin de la Formule 1 désormais.

"Certains puristes estiment que le DRS rend la course artificielle, mais le fait est que désormais chaque course est absolument divertissante. Celui qui a inventé ce système mérite des éloges. Les voitures ont conservé leur vitesse et, en même temps, elles sont en mesures de se battre en course," a ainsi déclaré Steve Robertson au journal finlandais Turun Sanomat.

Il faut toutefois noter que l'aileron arrière mobile n'est pas le seul vecteur de spectacle cette année en Formule 1. L'arrivée de Pirelli en tant que manufacturier unique, avec une approche nouvelle de la course, y contribue énormément.

partages
commentaires
Un diffuseur amélioré pour Williams à Valence

Article précédent

Un diffuseur amélioré pour Williams à Valence

Article suivant

Kobayashi fait le bonheur de Sauber

Kobayashi fait le bonheur de Sauber
Charger les commentaires