Ecclestone effrayé de voir Mercedes rester loin devant

Grâce à la nouvelle réglementation technique de 2014, et notamment à de nouveaux moteurs V6 turbo, Mercedes a fait un grand pas en avant et a outrageusement dominé la dernière saison de Formule 1 en date

Grâce à la nouvelle réglementation technique de 2014, et notamment à de nouveaux moteurs V6 turbo, Mercedes a fait un grand pas en avant et a outrageusement dominé la dernière saison de Formule 1 en date.

Dotée d'une unité de puissance particulièrement efficace mais aussi d'un châssis redoutable, l'équipe basée à Brackley n'a laissé que des miettes à ses rivales, et selon Bernie Ecclestone, la situation n'est pas près de s'inverser. Que préconise le grand argentier de la Formule 1 pour remédier à cette hégémonie ? Des moteurs différents, évidemment.

"J’aimerais que la réglementation moteur soit modifiée", revendique Ecclestone dans les colonnes de Sky Sports. "Si on exauçait un de mes souhaits, c’est celui-là que je choisirais. Mercedes a fait du si bon travail avec son unité de puissance que tout le monde est en retard et je ne vois pas les autres revenir si vite. Peut-être dans trois ans, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre trois ans. Ni deux ans, ni un an". Par conséquent, il n'est pas étonnant que le Britannique croie en Lewis Hamilton pour le titre 2015 : "Qu’il soit mon favori ou non, je pense qu’il va le remporter".

Il est vrai que changer de réglementation fait partie des options qui ont été étudiées, mais cela requiert l'accord de toutes les équipes. En d'autres termes, c'est impossible, car l'équipe qui gagne préfère généralement garder la même formule.

"Tout ce business tourne autour des réglementations donc si nous avions pu les changer, nous l’aurions fait", affirme Ecclestone. "Mais nous avons besoin de l’accord de toutes les écuries inscrites au championnat, et elles ne le donneront pas. Si on est à la tête de Mercedes, changer est la dernière chose que l’on veuille".

Plus récemment, une faille du règlement technique a permis à Renault, Mercedes et Ferrari de continuer à développer leurs unités de puissance. Un temps restreint à la date d'homologation du 28 février, Honda s'est engouffré dans la brèche et pourra également développer son moteur au fil de la saison.

"Encore une fois, c’était à cause de la réglementation car c’étaient les petits nouveaux", explique Ecclestone. "Nous avons passé cela en revue avec la FIA et j’ai dit que nous devrions les considérer un peu différemment car sinon, aucune nouvelle équipe ne va venir".

Enfin, le Britannique a réitéré sa prise de position habituelle : les moteurs actuels sont responsables du manque de popularité de la Formule 1 à cause de leurs faibles émissions sonores.

"Je pense sincèrement que si c’était possible pour ces moteurs de produire le même son que les V8, c’est ce qui se passerait. Mais ce n’est pas possible avec cette unité de puissance. C’est un chef d’œuvre d’ingénierie, mais à mon avis, ce n’est pas à ça que le public s’intéresse. Ils veulent voir de belles courses, de préférence avec beaucoup de bruit", conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Bernie Ecclestone
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités