Ferrari va réévaluer sa décision de ne pas jouer le meilleur tour

partages
commentaires
Ferrari va réévaluer sa décision de ne pas jouer le meilleur tour
Par :
18 mars 2019 à 07:45

La Scuderia Ferrari va réexaminer la course du Grand Prix d'Australie 2019 de F1 et notamment sa décision de ne pas arrêter Charles Leclerc pour tenter d'aller chercher le point du meilleur tour.

Sur la défensive au cours d'une épreuve qui ne lui a absolument pas apporté la confirmation de ce qui avait été vu lors des essais hivernaux de Barcelone, Ferrari n'a pas voulu prendre le moindre risque. D'abord dans la lutte interne, en figeant les positions de Sebastian Vettel, quatrième, et Charles Leclerc, cinquième, coupant court à toute velléité du Monégasque. Puis sur le simple plan comptable.

Lire aussi :

En effet, avec l'instauration de dernière minute d'un point accordé à tout membre du top 10 en course réalisant le meilleur tour, la Scuderia semblait en position de tenter ce pari, avec une avance qui a culminé à une trentaine de secondes sur Kevin Magnussen, le plus proche poursuivant de Leclerc. Las, l'écurie a préféré essayer de le réaliser sans changer de gommes, accouchant sur un meilleur tour pour le pilote au numéro 16 de 1'26"9 en durs (au 58e passage) quand Valtteri Bottas s'emparait de cette unité en 1'25"5 en mediums (dans la 57e boucle).

Après la course, Mattia Binotto, le directeur de Ferrari, a expliqué ne pas avoir voulu prendre le moindre risque en dépit d'un contexte plutôt favorable. "Je pense qu'à ce stade, chaque fois que l'on rentre, ça peut être un risque. Il était plus important pour nous de ramener la voiture à la maison, d'inscrire les points."

Lire aussi :

Le manager italien estime toutefois qu'une évaluation de cette décision est nécessaire. "Parfois, dans des courses où vous n'êtes pas les meilleurs, il est toujours important d'inscrire des points. C'était notre choix. Nous allons réexaminer la course et puis la décision, mais c'était pour cette raison."

Leclerc est revenu sur sa tentative quasi désespérée en fin de course pour enlever l'ultime unité en jeu. "Nous avons essayé dans le dernier tour mais évidemment [ce] n'était pas suffisant, d'assez loin. Je ne pense pas que nous voulions prendre le risque de faire un arrêt. Il y a beaucoup de risques avec un arrêt bien sûr, et nous voulions juste terminer la course proprement. J'ai essayé mais ça n'était clairement pas suffisant et d'assez loin."

Article suivant
Hamilton : "J'ai laissé l'écart avec Bottas être ce qu'il est"

Article précédent

Hamilton : "J'ai laissé l'écart avec Bottas être ce qu'il est"

Article suivant

Des écuries ont manifesté leur intérêt pour des débuts en F1

Des écuries ont manifesté leur intérêt pour des débuts en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir toute l'actu