Fuji a laiss? un go?t amer aux hommes de Red Bull

Fabrice Lom, vous avez raté une superbe occasion dimanche au Japon lorsque Webber deuxième se fait accrocher

Fabrice Lom, vous avez raté une superbe occasion dimanche au Japon lorsque Webber deuxième se fait accrocher. Mais David offre un bon résultat malgré tout…
Oui, un bon résultat qui a tout de même un goût amer après ce que nous aurions pu effectivement réaliser lors de cette course. Mais c’est le passé et ce qu’il faut retenir plutôt que de ressasser, c’est que nous avions ce week-end un bon package voiture-moteur-pilote et qu’il faudra tâcher de faire de même en Chine pour la prochaine épreuve qui nous attend !

Vous vous préparez maintenant à aller en Chine pour l’avant dernière course de la saison. Des inquiétudes particulières car ce sera la deuxième course de vos deux moteurs ?
Non, pas vraiment. Le fait que nos moteurs aient roulé sous la pluie à Fuji ne devrait pas poser de problème particulier, tout est filtré, les moteurs ne sont pas abîmés et leur fiabilité n’est pas mise en danger par la pluie. Attaquer leur second Grand Prix en Chine ne sera donc pas particulièrement contraignant, d’autant que le tracé de Shanghai ne fait pas partie des circuits que l’on qualifie généralement d’exigeants du point de vue du moteur, nous abordons donc ce Grand Prix plutôt sereinement !

Pensez-vous avoir la possibilité de faire une belle performance en Chine ?
Nous avons travaillé à Jerez il y a quelques semaines sur la préparation de ce Grand Prix de Chine, notamment sur le plan aérodynamique. Nous avons été très performants et nous avons bien progressé lors de cette séance, qui s’est avérée plutôt prometteuse. Nous souhaitons donc concrétiser tout cela à Shanghai et surtout prendre le pas sur Williams. Nous sommes donc confiants, je crois, à l’approche de cette avant dernière course.

Source : ING Renault F1 Team

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités