GP du Danemark : le projet de circuit à Copenhague prend corps

Un groupe d'investisseurs ambitionne de donner au Danemark un Grand Prix à l'horizon 2020, et le projet prend de plus en plus corps avec notamment la parution d'une première ébauche de circuit dans les rues de Copenhague.

GP du Danemark : le projet de circuit à Copenhague prend corps

L'information a été révélée par le Jyllands-Posten, un journal danois. Un consortium d'entreprises, notamment soutenu par l’homme d’affaires Lars Seier Christensen, fondateur de Saxo Bank, a développé un plan à 40 millions d’euros autour d’un tracé de 4,5 km empruntant les rues de la capitale du pays, en passant notamment devant le parlement et traversant deux ponts différents, avec l’ambition que les Formule 1 puissent emprunter l’un d’eux – le pont Knippelsbro – à la vitesse de 300 km/h.

"Le circuit que nous avons envoyé à la Formule 1, à Londres, n’est sans doute pas la version finale, mais c’est la base, et s’il y a des changements, ils seront minimes", a indiqué Helge Sander, parlementaire danois, qui soutient également ce projet.

"La piste a été approuvée par [l'architecte des circuits de F1] Hermann Tilke [qui a visité le site en mai, ndlr], qui avait aussi des questions et des idées pour des ajustements. Mais c’est quelque chose que nous regarderons continuellement comme une base."

Si l’enthousiasme semble porter ce projet, reste qu’il doit obtenir l’approbation des autorités locales, qui sont qui plus est en période d’élection. De plus, son arrivée dans la discipline reine est prévue, en cas de réussite, pour 2020.

En tout cas, pour Jan Magnussen, père de Kevin et ancien pilote McLaren et Stewart, Copenhague a ce qu’il faut pour s’imposer comme une manche de choix du calendrier F1 à l’avenir : "Le circuit pourrait être la base d’une course fantastique. Il pourrait s’avérer similaire au Grand Prix de Bakou, en Azerbaïdjan… Il y aura des lignes droites extrêmement longues, où les voitures peuvent atteindre de grandes vitesses de pointe, et des portions sinueuses qui seront techniquement difficiles."

"Mais je pense que l’aspect le plus intéressant, c'est l'environnement ; les pilotes vont courir juste à côté de Christiansborg et de Tivoli. Il y aura des décors incroyablement beaux, peut-être les plus beaux de tous les circuits de Formule 1."

Pour rappel, Brian Mikkelsen, le ministre de l’industrie du Danemark, avait déjà indiqué, pour BT, que l'organisation d'un Grand Prix pourrait avoir un impact important sur l'image de la ville et du pays : "La Formule 1 va donner à Copenhague une excellente exposition, car il y a 400-500 millions de personnes qui regardent la télévision [lors de chaque GP]."

partages
commentaires
Mercedes et Ferrari rechignent à équiper McLaren pour 2018
Article précédent

Mercedes et Ferrari rechignent à équiper McLaren pour 2018

Article suivant

Renault ne cherche pas d'excuses pour ses problèmes de fiabilité

Renault ne cherche pas d'excuses pour ses problèmes de fiabilité
Charger les commentaires