GP d'Espagne : le carnet de voyage des reporters

partages
commentaires
GP d'Espagne : le carnet de voyage des reporters
14 mai 2017 à 07:21

Motorsport.com vous propose de plonger dans l'ambiance des Grands Prix avec une carte postale avant chaque Grand Prix 2017, dans laquelle nous partagerons quelques anecdotes touristiques des reporters qui parcourent le globe.

L'ambiance

 Erwin Jaeggi : Barcelone, c'est comme une deuxième course à domicile pour la plupart des journalistes de Formule 1, car nous n'y allons pas seulement pour le Grand Prix mais aussi pour les essais hivernaux. Cette course se démarque des autres par le grand nombre de fans de Fernando Alonso dans les tribunes, qui le soutiennent quoi qu'il arrive. Le Grand Prix d'Espagne a toujours été une course populaire pour les fans de F1 néerlandais, et ils y seront certainement nombreux cette année, d'autant que Max Verstappen est de retour là où il a remporté sa première victoire en Grand Prix l'an dernier.

 Roberto Chinchero : Bienvenue en Europe ! Plus de visas, plus de longs voyages, plus de changement de monnaie (pour les Européens, évidemment). C'est également la première course avec les hospitalités des équipes, qui font du paddock ce qu'il sera jusqu'à Monza. Cest une bonne sensation. Pour les spectateurs, c'est un très bon circuit, qui plus est proche d'une grande ville. Sans oublier qu'il fait généralement très beau.

 Guillaume Navarro : J'apprécie le Grand Prix d'Espagne ; le paddock se remplit de visages familiers qui n'ont pas pu se rendre sur les courses extra-européennes. Il peut être difficile de se frayer un chemin à travers les hordes de fans VIP qui n'ont qu'un objectif : obtenir une photo ou un autographe de Fernando Alonso ! La plupart des équipes viennent de l'usine avec beaucoup de développements techniques pour avoir une seconde chance de lancer leur saison. C'est toujours un Grand Prix intéressant en matière de technique. C'est aussi le moment où l'on commence à travailler sur le Grand Prix de Monaco, donc c'est très chargé.

 Oleg Karpov : La première course européenne est toujours enthousiasmante : beaucoup de journalistes commencent leur saison ici, donc il y a beaucoup de collègues qu'on voit pour la première fois depuis un moment. On ressent l'amour des fans espagnols pour leurs pilotes : les passionnés sont nombreux dès le jeudi.

La ligne droite et les tribunes

Où dormir ?

 Erwin Jaeggi : Barcelone est un bel endroit où la vie nocturne est fantastique, donc cela vaut le coup de prendre un hôtel en ville, quitte à avoir un trajet plus long pour aller au circuit tous les jours. Cela permet de faire du tourisme le soir. Si cela ne vous intéresse pas, logez à Granollers, une petite ville proche du circuit où l'on trouve de nombreux restaurants et des hôtels bon marché.

 Roberto Chinchero : Il y a des hôtels très proches de la piste qui permettent de s'y rendre à pied, tels qu'Ibis et Holiday Inn. Une bonne alternative est la ville de Granollers, à cinq minutes en voiture.

 Guillaume Navarro : Pendant les essais, la ville de Granollers à côté du circuit est souvent un choix par défaut, défini par sa proximité. Mais pendant le Grand Prix, c'est agréable de ressentir l'atmosphère de la ville à Barcelone. Si l'on a le budget, louer un petit appartement pour quelques nuits est confortable et pas plus coûteux qu'un bon hôtel. Les températures sont plaisantes, et il ne faut pas oublier l'attractivité des soirées tapas ! La ville est pleine de fans français qui attendent d'avoir un Grand Prix à domicile ; il y en a presque autant qu'à Monaco ! Ils sont les bienvenus : presque tous les propriétaires d'hôtels, serveurs et vendeurs parlent bien français.

 Oleg Karpov : Il y a beaucoup d'options. Mais si vous êtes touriste, c'est bien de loger à Barcelone. Il y a beaucoup d'options. Assurez-vous d'être près du train R2, qui va directement à Montmeló, pour pouvoir vous rendre au circuit facilement. Il y a toutefois d'autres options. Vous pouvez choisir de loger sur la côte, dans une petite ville près de Gérone, par exemple Calella ou Lloret de Mar. Vous pouvez ainsi combiner le Grand Prix avec la plage pour les vacances. Généralement, il fait suffisamment chaud à Barcelone mi-mai. Mais si vous choisissez cette option, louez une voiture.

Lance Stroll, Williams FW40

Comment aller au circuit ?

 Erwin Jaeggi : Vous pouvez prendre le train à destination de Montmeló, bien qu'il faille marcher longtemps pour arriver au circuit. Sinon, vous pouvez prendre le bus, celui-ci s'arrêtant un peu plus près de la piste. Il y a même un bus spécial qui part du centre-ville de Barcelone, qui vous amène près du circuit. C'est idéal quand on loge en ville. Mais si on va au Grand Prix à trois ou quatre, cela vaut peut-être le coup de louer une voiture, car le circuit est très accessible en voiture, le prix n'est pas très élevé et cela donne beaucoup plus de liberté.

 Guillaume Navarro : En ville, vous pouvez prendre le train à destination de Granollers à de nombreux endroits pour moins de 10€. Il faut 30-40 minutes supplémentaires pour atteindre l'entrée du circuit, ou dix minutes en taxi. Si vous préférez rester dans un endroit plus tranquille sur la côte au lieu de Barcelone, une voiture de location reste la meilleure solution.

 Oleg Karpov : Il est assez étrange qu'il n'y ait pas de gare à côté de l'entrée du circuit, puisqu'une voie ferrée passe juste à côté de la ligne droite des stands. Mais il y a une gare à Montmeló, depuis laquelle vous pouvez vous rendre au circuit à pied. Cela prend néanmoins une demi-heure, au bas mot.

Le circuit

Où manger ?

 Erwin Jaeggi : Une destination populaire pour de nombreuses personnes du paddock F1 est El Trabuc, un restaurant qui n'est qu'à 4 km du circuit. On peut y croiser des membres d'écuries, voire des pilotes de F2 ou de GP3. On peut aussi choisir de se rendre dans le centre-ville de Granollers, avec de nombreux restaurants proches de la Plaça de la Porxada.

 Guillaume Navarro : Étant donné que tout le monde va sûrement choisir le Trabuc, je vais vous donner ma perle rare. Asador de Aranda est un petit restaurant modeste dont la spécialité est l'agneau sous toutes ses formes. J'y fais toujours un pèlerinage et c'est tout bonnement le meilleur agneau que j'aie jamais mangé. Demandez une épaule BBQ cuite au four : un énorme morceau vous sera servi sur un petit chariot avec une généreuse portion de délicieuses pommes de terre. On se dit qu'on n'aura jamais assez de place pour tout manger, mais devinez quoi : vous allez finir l'assiette et vous lécher les doigts !

 Oleg Karpov : Près du circuit, il y a un hôtel appelé Hotel Montmeló. Il comprend un restaurant où l'on peut avoir un très bon dîner, avec des assiettes très bien garnies ! Pour un prix correct, on peut avoir un steak de 700 grammes ou un demi-poulet à la catalane. C'est très bon, et ça ne coûte pas très cher. Si l'on choisit de rentrer du circuit à pied, c'est bien de s'y arrêter pour dîner.

Des fans dans les stands

Que faire ?

 Erwin Jaeggi : Je vous recommande vraiment de visiter Sitges, une petite ville à 30 minutes au sud de Barcelone. C'est un endroit où l'on peut aller se détendre une fois qu'on a vu toutes les grandes attractions touristiques de Barcelone. Si vous avez une voiture de location, prenez la pittoresque route côtière C-31 au lieu de l'autoroute C-32, mais vous verrez aussi de beaux paysages si vous y allez en train.

 Roberto Chinchero : À Barcelone, il y a tout. Des musées, des endroits historiques, de belles plages, des restaurants fantastiques... Je pense qu'il n'est pas difficile de trouver quelque chose à combiner avec la Formule 1.

 Guillaume Navarro : On peut profiter de Barcelone à petit coût. Où que vous alliez, il y a quelque chose à voir, un marché, une rue passante. Si vous aimez l'art, le musée Fira Montjuic a des expositions très intéressantes. À partir de là, vous pouvez monter en haut de la colline et avoir une belle vue de la ville depuis ses hauteurs. Si cela ne vous dérange pas de faire une heure de voiture, la ville de Tarragona vaut vraiment la visite, avec un beau centre historique, un théâtre romain et une belle vue sur la mer. Sans oublier le tout nouveau parc à thème Ferrari, comme celui d'Abu Dhabi !

Tribune principale
Prochain article Formule 1
Pirelli prévoit trois arrêts à Barcelone

Previous article

Pirelli prévoit trois arrêts à Barcelone

Next article

L'évolution majeure de Honda pourrait ne pas être prête pour le Canada

L'évolution majeure de Honda pourrait ne pas être prête pour le Canada

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Contenu spécial