Hülkenberg : "Beaucoup de questions sans réponses"

Après un week-end difficile en Australie, Nico Hülkenberg répond à quelques questions avant le Grand Prix de Malaisie

Après un week-end difficile en Australie, Nico Hülkenberg répond à quelques questions avant le Grand Prix de Malaisie.

Nico, quel meilleur moyen de mettre une course décevant derrière soi qu’être de retour dans la voiture cinq jours plus tard…

"Je suis heureux d’avoir deux courses en back-to-back parce que je veux juste revenir dans la voiture. En voyant comment la course a évolué, il était frustrant de ne pas se battre pour les points, mais cela n’était pas ma destinée. Je suis maintenant pleinement concentré sur la Malaisie, parce que je ne dois pas penser à ce que j’aurais pu faire."

Ne sentez-vous pas que vous devez rattraper une partie du temps perdu à Sepang en raison du manque de kilomètres effectués à Melbourne ?

"La façon dont le week-end s’est déroulé à Melbourne signifie qu’il y a beaucoup de questions auxquelles je n’ai pas de réponses. C’est parce que je n’ai pas fait des relais avec beaucoup d’essais le vendredi et je ne sais pas comment se comportent les pneus sur de longues distances. Tout ce que je peux faire, c’est compter sur les retours de Paul et de ses données de course, et essayer d’apprendre de cela."

Que pensez-vous du circuit de Sepang ?

"Le tour est une variation intéressante de virages rapides et lents et il y a deux longues lignes droites. Nous devons donc trouver le bon équilibre entre la vitesse de pointe et de bons appuis pour les virages. Les hautes températures et la surface de la piste provoqueront une grande dégradation des pneumatiques. Il sera donc important de trouver de bons réglages pour la course afin de ne pas trop dégrader le pneus."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg
Type d'article Actualités