Magnussen : Pas tant un désavantage d'être un rookie

Kevin Magnussen a donné l’impression d’évoluer comme un poisson dans l’eau lors de ses premières journées de roulage avec McLaren Mercedes, pour son arrivée dans le grand bain de la F1

Kevin Magnussen a donné l’impression d’évoluer comme un poisson dans l’eau lors de ses premières journées de roulage avec McLaren Mercedes, pour son arrivée dans le grand bain de la F1.

Le jeune danois, titré en FR 3.5 l’an dernier avec l’équipe française DAMS (5 victoires), franchit un pas significatif, et sait que des attentes très importantes reposent sur ses épaules : après une saison cauchemardesque en 2013, McLaren souhaite revenir au sommet, et Sergio Pérez a été remercié avec fermeté après seulement un an, faute d'avoir convaincu le team.

La F1 change radicalement cette année, les pilotes devant adapter leur style de pilotage aux nouveaux appuis et aux freins commandés électriquement. Même les plus expérimentés doivent trouver de nouveau leurs repères, tandis que Magnussen n’aura pas à oublier grand-chose. Pour lui comme pour tout débutant, il s'agira avant tout de savoir comment gérer le fait d'incarner le travail de plus de 500 personnes et de saisir la méthodologie de travail du team.

« Ce n’est pas un avantage, mais ce n’est pas autant un désavantage que cela aurait été les années précédentes » [de venir d’une autre série, ndlr], admet Magnussen dans les colonnes de F1 Racing.

« Et c’est bien ! Comme je l’ai souvent dit auparavant, c’est la bonne saison pour arriver en tant que débutant, car les voitures sont tellement différentes ! Le pilotage est un peu différent, et tout le monde doit apprendre cela. Mais en tant que rookie, je dois apprendre, comme à travailler avec une équipe F1, et sur les weekends de course… Je ne sous-estime donc rien.

Personnellement, je pense que c’est une chose positive que les règles aient tellement changé : cela mettra tout le monde au même niveau de jeu et tout le monde devra apprendre avec ces nouvelles règles ; pas uniquement moi ».

Magnussen portera le N°20 en F1 ; le même numéro que celui avec lequel il a remporté son titre en World Series by Renault l’an dernier.

« Je n’avais pas de raison particulière de choisir le 20 ». Reste que le hasard fait bien les choses. « Je l’avais aussi quand j’ai gagné en karting. C’est un numéro qui m’a suivi. C’est la raison ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , Kevin Magnussen
Équipes McLaren , Mercedes , DAMS
Type d'article Actualités