Magnussen a voté contre le Halo

partages
commentaires
Magnussen a voté contre le Halo
Par : Basile Davoine
13 févr. 2017 à 09:58

La FIA a demandé aux pilotes leur opinion au sujet de la protection du cockpit, testée à plusieurs reprises en 2016. Le pilote danois s'est prononcé contre.

Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16 avec le Halo
Marcus Ericsson, Sauber C35 avec le Halo
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11 avec le Halo
Le Halo de Renault Sport F1 Team
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo

Kevin Magnussen a confié faire partie des pilotes qui se sont prononcés officiellement contre le Halo. La FIA travaille sur l'introduction d'une protection du cockpit dès la saison prochaine, et des tests ont été menés à plusieurs reprises l'année dernière, notamment lors des séances d'essais libres du vendredi matin.

Même si rien ne l'y oblige, et qu'elle peut même imposer un tel système sans consultation des pilotes et des équipes en avançant le principe de sécurité, la FIA a souhaité prendre le pouls du côté des pilotes. Malgré les nombreuses démonstrations faites auprès d'eux ces derniers mois, et l'impulsion du GPDA, l'unanimité n'est pas au rendez-vous.

"Jusqu'ici, nous avons reçu les réponses de 16 pilotes, et disons que l'opinion est divisée à 50/50", rapportait un porte-parole de la FIA au début du mois. "Certains sont clairement contre, certains sont clairement pour et certains ne prennent pas position."

Parmi les pilotes ayant fait part de leur opposition au Halo figure Kevin Magnussen, qui a justifié son choix.

"J'ai voté non. Je crois que ça va à l'encontre de l'ADN de la Formule 1", fait savoir le pilote Haas dans le journal danois BT. "Le Halo réduit sans aucun doute les risques si l'on est heurté par une roue ou par les débris d'une autre voiture. Mais je crois qu'il y a de nombreuses autres choses que nous devrions d'abord étudier pour améliorer la sécurité."

L'ancien pilote McLaren et Renault rappelle également que si des leçons doivent être tirées du terrible accident de Jules Bianchi survenu en 2014, et qui a coûté la vie au Français, une protection comme le Halo n'aurait de toute manière pas pu éviter le drame : "Ce qui est arrivé à Jules était profondément tragique. Et c'était aussi de la malchance. La F1 doit apprendre de ce qui s'est produit à Suzuka, mais un Halo n'aurait rien changé pour cet accident."

Prochain article Formule 1
Suspensions 2017 - Une décision de la FIA avant les essais

Previous article

Suspensions 2017 - Une décision de la FIA avant les essais

Next article

Lauda - Il n'y aura pas de bluff à Barcelone

Lauda - Il n'y aura pas de bluff à Barcelone

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kevin Magnussen
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités