Magny-Cours et Hockenheim : des configurations très similaires

Aperçu technique à la veille du Grand Prix d'Allemagne avec Pascal Vasselon, responsable technique de l'équipe Toyota

Aperçu technique à la veille du Grand Prix d'Allemagne avec Pascal Vasselon, responsable technique de l'équipe Toyota.

Avant de nous projeter à Hockenheim, pouvez-vous nous présenter votre bilan d'un Grand Prix de Grande-Bretagne très piégeux ?


Nous nous sommes présentés au Grand Prix de Grande-Bretagne avec de très grands espoirs en raison de notre résultat à Magny-Cours, quinze jours auparavant. De plus, nous avions effectué d'excellents essais sur ce même circuit Silverstone la semaine qui a précédé le Grand Prix. Nous avons connu un ou deux problèmes techniques à résoudre vendredi, mais nous restions confiants quant à notre potentiel. Nous avons été surpris qu'aucune de nos monoplaces n'accèdent en Q3 pour la deuxième fois –seulement– de cette saison et les raisons qui devraient expliquer cette situation ne sont pas encore tout à fait claires. Il est difficile de comprendre ce qui s'est passé car Jarno a finalement montré le niveau de performances attendu en course, signant même parfois le meilleur temps au tour. Par conséquent nous interprétons notre performance en essais qualificatifs comme une anomalie. Ce fut réconfortant de marquer des points étant donné notre position sur la grille de départ, surtout que nous avons ainsi rafler la quatrième place au Championnat du Monde des Constructeurs. Le seul petit regret est que nous n'ayons pas été capables de signer un meilleur résultat, ce qui était certainement possible.

Quels sont les défis à relever pour Hockenheim, sachant qu'il s'agit d'un Grand Prix disputé à domicile ?


Ce sera la première fois que nous courrons à Hockenheim avec les pneumatiques actuels. Le choix de Bridgestone de fournir les deux types de gommes les plus dures de sa gamme est un choix conservateur, dans la mesure où Hockenheim dispose d'un revêtement moyennement abrasif, un peu à la manière de Magny-Cours. Pour ce qui est des gommes les plus dures, il est possible que nous rencontrions quelques problèmes de mise en température, mais nous le résoudrons lors de notre préparation d'avant course et en apportant quelques modifications mécaniques.

Quelles sont les caractéristiques principales de ce circuit ?


Il est très différent depuis les modifications apportées à l'ancien tracé qui était très rapide et qui ne nécessitait que peu d'appui. Le nouveau circuit est plus "dans la norme" de ce que l'on trouve ailleurs. L'intensité des freinages se situe dans la moyenne et le niveau d'appui est moyen, voire moyennement important. En revanche, la température dépasse normalement la moyenne et c'est la raison pour laquelle les pneumatiques peuvent éventuellement buller comme nous avons déjà eu l'occasion de le voir. La température de l'air et celle de la piste sont souvent extrêmement élevées. Je dirais donc que c'est là la principale caractéristique marquante de ce circuit.

Qu'attendez-vous de la TF108 en termes de performances ?


Nous nous attendons à ce que notre niveau de performance soit davantage dans le registre de celui affiché à Magny-Cours qu'à Silverstone en ce qui concerne les qualifications. Aussi, nous espérons à nouveau coller au groupe de tête. En fait, Magny-Cours et Hockenheim sont maintenant très similaires en termes de configuration des monoplaces, ce qui devrait augurer de bonnes choses. »

Allez-vous utiliser des éléments nouveaux sur la voiture ?


Nous disposerons d'un nouveau package aérodynamique dont nous avons terminé de mettre au point les modifications à l'issue des essais de la semaine dernière à Hockenheim. Ces essais ont été très positifs : nous n'avons connu aucun problème mécanique et nous avons pu parcourir un nombre important de tours, ce qui nous permettra de bien démarrer nos préparatifs pour la course de ce week-end. Nous avons évalué les deux configurations pneumatiques et les différents niveaux d'appui. Nous avons également envisagé quelques options aérodynamiques et mécaniques.

Quel bilan tirez-vous après cette première moitié de saison ?


Je pense que nous pouvons être raisonnablement satisfaits de cette première moitié de saison. Nous avons atteint certains de nos objectifs : un podium au mérite et quelques bagarres d'anthologie de la part de Jarno. Timo s'est très bien intégré au sein de l'équipe et progresse de jour en jour. Notre objectif est de terminer quatrième du Championnat du Monde des Constructeurs, c'est-à-dire la place que nous occupons actuellement. Il est difficile de défier Ferrari, McLaren-Mercedes et BMW-Sauber, mais nous menons actuellement le peloton de chasse, devançant Red Bull d'un point. C'est déjà bien, mais nous ne sous-estimons pas les performances de nos concurrents. Red Bull occupait la pole sur la grille de départ de Silverstone et même si cela avait quelque chose d'un peu artificiel eu égard à la quantité d'essence embarquée par chacun, il s'agissait quand même d'une remarquable performance. Nous savons que nous devrons affronter d'autres batailles redoutables à partir de maintenant et jusqu'au mois de novembre, mais c'est le propre de la Formule 1. Nous ferons tout ce qu'il nous sera possible de faire pour nous maintenir à cette quatrième place, à compter de ce prochain Grand Prix d'Allemagne. Il règne une bonne ambiance au sein de l'équipe en ce moment et Hockenheim, à seulement deux heures de notre Centre technique, constitue une belle opportunité pour nombre de personnes au sein de l'équipe qui ne peuvent, en temps normal, jamais se rendre sur le théâtre de l'action. Nous ferons tout notre possible pour être à la hauteur de leurs encouragements.

Source : ToyotaF1

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités